Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Le RPG Arc-en-ciel explique à ses militants les enjeux des élections communales

Le RPG Arc-en-ciel explique à ses militants les enjeux des élections communales

rpgLes enjeux des prochaines élections locales étaient au menu de l’assemblée générale du parti au pouvoir. C’est le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui a expliqué aux militants le bien-fondé de ces consultations électorales.

‘’Nous devons voter en février 2017. Nous n’avons plus de temps, car le temps de campagne est de quinze jours seulement. Pratiquement, il ne nous reste que le mois de décembre et celui de janvier’’, entame Malick Sankhon

‘’Quelle est l’importance des élections locales ? C’est comme si vous voulez élire le président de la République. Mais vous ne devez pas seulement penser à votre parti, cette fois-ci, il n’y aura pas de tête de liste. Pour la zone de Conakry, le RPG présentera cinq listes. Ce sont les différents conseillers qui sont sur les listes qui éliront à leur tour les maires des différentes communes’’, explique-t-il.

‘’Lorsque que les maires des cinq communes sont élus, ces derniers vont aussi voter pour celui qui va être le maire de Conakry. C’est-à-dire, le maire central’’, poursuit M. Sankhon qui affiche des ambitions pour le parti au pouvoir : ‘’Dans chaque communes, s’il y a 33 conseillers, nous devons avoir obligatoirement 17 conseillers ou plus. Par exemple, sur les 41 conseillers de la commune de Matoto, nous devons avoir au moins 23 conseillers pour pouvoir élire le maire de commune. Il en est de même dans toutes les autres communes’’.

‘’Les élections locales sont très importantes’’, répète l’orateur, précisant aux militants du RPG Arc-en-ciel qu’à ‘’Matoto par exemple, s’il y a 900 mille voix, il ne s’agit pas d’avoir 400 mille, car cela n’a d’importance que si toute autre coalition pourrait avoir les 500 mille voix. Donc, s’il y a 900 mille électeurs, nous devons avoir au minimum 600 mille voix’’.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info