Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Alpha Condé gracie un détenu qui n’était plus en prison

Alpha Condé gracie un détenu qui n’était plus en prison

alpha Le président de la République, Alpha Condé a gracié samedi 120 détenus à l’occasion de la fin d’année. Parmi les graciés figurent des condamnés qui avaient quitté la prison, a-t-on appris de sources crédibles.

C’est le cas notamment de Richard Guilavogui, président de l’Association pour la protection de l’environnement physique, marin et fluvial (Agemaf–Environnement), condamné le 14 mars 2016 à 10 mois de prison ferme à la suite d’un procès intenté par la Sobragui pour escroquerie, dénonciation calomnieuse et injures publiques.

M. Guilavogui a quitté la maison centrale de Coronthie le 19 décembre, avant que la grâce présidentielle ne tombe le 31 du même mois. Approché par VisionGuinee, il confirme l’information et estime avoir eu raison sur la Sobragui.

‘’J’ai quitté la prison parce que j’avais eu raison sur la Sobragui. Comment un pollueur peut porter plainte contre un protecteur de l’environnement et avoir raison ? Jusqu’à nos jours, la population souffre pendant l’entreprise continue de polluer l’environnement marin’’, a-t-il expliqué à notre rédaction.

Me Michel Labilé Sonomou, son avocat joint au téléphone, d’apporter des précisions : ‘’Mon client a été jugé et condamné au temps-mis en prison avant d’être libéré le 19 décembre. Même s’il fait partie des personnes ayant bénéficié de la grâce présidentielle, il avait déjà purgé sa peine’’.

L’homme en robe de poursuivre son explication : ‘’On a contesté le premier jugement. Quand on a révélé appel, le juge l’a condamné au temps qu’il a fait en prison. Le premier jugement a été légèrement reformé’’.

Notre interlocuteur annonce qu’il va se pourvoir en cassation auprès de la cour suprême. ‘’La grâce n’efface pas les effets de la condamnation. On va se pourvoir en cassation devant la cour suprême parce que nous estimons qu’il n’y a pas eu d’infraction à la loi et qu’il ne méritait pas cette condamnation’’, conclut Me Sonomou.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info