Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Gambie : la Cédéao privilégie une médiation pacifique

Gambie : la Cédéao privilégie une médiation pacifique

yahyaA Banjul, la décision de la Cour suprême suite au recours de Yahya Jammeh est censée être rendue au plus tard mardi. A Accra, ce samedi 7 janvier, les chefs d’Etat sont venus assister à l’investiture du nouveau président, Nana Akufo-Addo. En marge de ces festivités, un mini-sommet sur la situation en Gambie s’est tenu où une «décision majeure» devait être annoncée. Finalement, ça n’a pas été le cas.

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, et médiateur de la crise gambienne, l’avait annoncé par a voix de son porte-parole : une « décision majeure » serait prise à Accra. Finalement, la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) reste sur sa ligne : éviter de froisser un peu plus Yahya Jammeh en évoquant l’usage de la force et privilégier au contraire la sagesse.

« Nous nous sommes engagés à une médiation pacifique et à un transfert pacifique du pouvoir en Gambie. Nous continuerons à le poursuivre pour l’instant », a déclaré Ellen Johnson Sirleaf, la présidente du Liberia, à la sortie d’une réunion avec ses homologues.

Pour le moment, Yahya Jammeh reste maître du calendrier. Tout le monde attend en effet la décision de la Cour suprême qui sera rendue au plus tard mardi prochain. « Une cour qui nous fait craindre le pire », estime un cadre de la Cédéao. « Jammeh en a lui-même nommé les membres après son recours. Ils sont en majorité Nigérians et Sierra-Léonais ». Cette question sera à nouveau évoquée lundi lors d’une réunion ministérielle à Abuja. Nigeria, Sierra Leone, Ghana et Sénégal doivent y participer.

Attente et inquiétude sont donc au menu pour les Gambiens. Les Etats-Unis ont d’ailleurs demandé à leurs citoyens d’éviter le pays en raison du « risque possible de troubles et de violence dans un proche avenir ».

Par RFI

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Après avoir reconnaître sa défaite ceux qui parlais haut et fort de fermé la frontière pour qu’il soit (jammeh ) je me demande ou sont ses personnes là qui sont pousser jammeh à faire le revirements .

  2. La Cedeao a bien réfléchi de ne pas recourir à la force sinon le résultat serait catastrophique pour les pays voisins surtout lel pays des lâches (Sénégal ) dont leurs président veut tout maître en oeuvre pour détruire la Gambie, c’est pour cela Qu,Alpha Condé a dit qu’il n’est pas favorable pour toute intervention militaire et la cedeao doit comprendre l’irresponsabilité dAdama barrow et s’est allié avant toute négociations

  3. Je préviens si toute fois la cedeao tante de déloger jammeh par la force, ce lui qui va s’asseoir sera assassiné et les sénégalais vont jamais rester en paix . Aujourd’hui quand j’entends cpi sa me fait très mal pourquoi les présidents blanc ne vont pas tel que george buch Sarkozy et tant d’autres je vois que c’est de la foutaises voir nos anciens dirigeants jugés ailleurs

  4. Entre blanc et noir il y’a une différence en terme de réélection. Nous roulons et respirons à leur volonté. Pour preuve, qu’ils arrêtent avions bateaux voitures pour 24 hrs plusieurs états vons sauté.Donc attention !

  5. Entre blanc et noir il y’a une différence en terme de réflexion. Nous roulons et respirons à leur volonté. Pour preuve, qu’ils arrêtent avions bateaux voitures pour 24 hrs plusieurs états vons sauté.Donc attention !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info