Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Massacre du 28 septembre : ‘’Il y a des gens qui n’ont pas intérêt à ce que la vérité surgisse’’

Massacre du 28 septembre : ‘’Il y a des gens qui n’ont pas intérêt à ce que la vérité surgisse’’

Massacre d 28 septembreLe porte-parole de l’opposition guinéenne a déclaré mardi que la tenue d’un procès du massacre du 28 septembre. Aboubacar Sylla accuse le gouvernement d’être à la base du retard accusé dans l’ouverture d’un procès pour faire la lumière sur ces événements douloureux.

‘’Le gouvernement refuse pratiquement de tenir ce procès’’, a-t-il dit à la presse. Selon lui, le massacre du 28 septembre n’était qu’une simple opération de maintien d’ordre qui a dégénéré.

‘’Il ne faut pas considérer ça au génocide rwandais ou au problème de Burundi. Il y a des commanditaires qui ont ordonné des soldats d’aller disperser des manifestants’’, soutient le porte-parole de l’opposition, qui ajoute que ‘’les victimes sont connues’’ au moment où des inculpés dans ledit dossier occupent encore de hautes fonctions au sein de l’administration.

‘’A un moment donné même, le Professeur Alpha Condé a dit que cette affaire doit être versée au dossier de la réconciliation nationale. C’est extrêmement grave’’, s’emporte le député Aboubacar Sylla, donnant raison à ceux qui souhaitent que le dossier du 28 septembre soit transféré à la Cour pénale internationale (CPI). Parce que, dit-il à qui veut l’entendre, ‘’nous n’avons aucune volonté politique d’organiser un procès’’.

Il craint que des témoins ne disparaissent un à un si un procès n’est pas organisé dans les meilleurs délais. ‘’Certains meurent, d’autres voyagent progressivement. Il sera difficile de tenir correctement ce procès’’, pense-t-il. ‘’Je ne sais qu’est-ce que ce pouvoir a à cacher dans cette affaire, mais il doit y avoir certainement des enjeux que nous ignorons et qui font qu’on refuse que le procès se tienne’’.

‘’Il y a des gens qui n’ont pas intérêt à ce que la vérité surgisse dans cette affaire’’, doute Aboubacar Sylla, sans citer de noms, rappelle qu’il a fallu près de 7 ans pour que l’ancien chef de la junte Moussa Dadis Camara soit inculpé et que son aide de camp, Toumba Diakité se fasse arrêter à Dakar.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info