Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Bah Oury refuse d’être appelé ‘’ancien vice-président’’ de l’UFDG

Bah Oury refuse d’être appelé ‘’ancien vice-président’’ de l’UFDG

bah-ouryExclu de l’UFDG peu après son retour d’exil, Bah Oury n’a cessé de contester cette décision. Il se considère jusque-là comme vice-président de l’UFDG et assure qu’il continue à mener son combat politique.

L’ancien ministre de la réconciliation déclare qu’il ne peut pas se ‘’satisfaire que la gouvernance à l’intérieur d’un parti que j’ai fondé et pour lequel j’ai cédé la place à Cellou Dalein Diallo soit transformée en regroupement qui est en train de mettre la démocratie en danger’’.

Laisser faire, dit-il, c’est anéantir tout le combat pour la démocratie qu’il a mené depuis des années. ‘’J’aurais pu me satisfaire de faire des courbettes, mais je refuse. Parce que je suis un homme qui veut que ce pays aille dans le sens du droit, de la vérité et de la justice’’, indique Bah Oury.

Et quand on l’appelle ‘’ex-vice président de l’UFDG’’, l’ancien exilé politique, condamné dans l’affaire du 19 juillet avant d’être gracié par le chef de l’Etat, ne cache pas sa colère. Il estime que la décision l’excluant du parti a été prise à la suite d’une réunion du conseil politique de la principale formation politique de l’opposition.

‘’Un conseil politique, regroupant un certain nombre de personnes, ne peut pas prendre des décisions’’, proteste-t-il, avant de poursuivre : ‘’Il n’a pas le pouvoir de prendre des décisions. C’est un organe d’exécution, selon les textes du parti’’.

A la question de savoir quelle instance de l’UFDG est habilitée à exclure un membre du parti, Bah Oury répond : ‘’C’est le conseil national du parti qui est investi par un congrès de manière légitime. Or, ce conseil national du parti n’a jamais été convoqué, ni associé, ni informé. La décision d’exclusion a été prise en 24h en appelant les petits copains pour se retrouver à Hamdallaye CBG’’.

Mieux encore, clarifie-t-il, ‘’l’organe intermédiaire qui peut proposer une sanction au conseil national du parti, c’est le bureau exécutif. Ce bureau est composé de 350 personnes reparties à travers le monde’’. Peut-il continuer à se considérer ou pas comme vice-président de l’UFDG ? La réponse sera connue le 20 janvier à l’issue du verdict de la justice.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

6 comments

  1. bah oury vous avez donné votre parti ufdg a mr. cellou dalein diallo par ethnostrategie , voila maintenant les consequences

    • Auriez vous des liens de parenté directe avec l’autre tristement célèbre (TORTIONNAIRE )au camp Boire?
      Ça nous permettra de vous dire qui vous etes . Pas les legendes que vos maitres malinkes vous ont raconté.
      Même si nous comprenons que vous êtes le sous groupement le moins respecter de la forêt

  2. On va t’appeler ex de ex de l’UFDG. ca te suffira ????

  3. Les magninkas(maninkas) sont du man dingue(mandingue) des ehtnos aigris ont dirait des chimpanzés.

  4. Bah Oury fatourou collaborateur traite de ton ethnie va te faire enculer par les chimpanzés du mandingue

  5. Bah Oury est contaminé par AC avec ses mensonges, est ce que c’est toi qui a ceder la place à CDD? Il a etait nomminer par Mr Ba Mamadou, tu etait jaloue a Mort a l’époque.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info