Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Sept (07) écoles primaires restent fermées faute d’enseignants à Mali

Sept (07) écoles primaires restent fermées faute d’enseignants à Mali

mali_4La délégation sous-préfectorale de l’Enseignement élémentaire (DSPEE) de Balaki, collectivité rurale située à 150 Km à l’extrême Est de la préfecture de Mali en République de Guinée, est confrontée à la fermeture de sept (07) écoles élémentaires en raison de l’épineux problème d’insuffisance du personnel enseignant, rapporte l’AGP auprès du Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Labé.

Seulement 13 enseignants, dont 10 contractuels communautaires, s’efforcent à faire fonctionner, tant bien que mal, les 10 autres écoles élémentaires de la localité.

Avec cet épineux problème d’insuffisance du personnel enseignant dans la sous-préfecture de Balaki, environ 97 élèves sur 687 inscrits à l’élémentaire ne vont pas à l’école présentement, selon le délégué sous-préfectoral de l’Enseignement élémentaire de Balaki, Sory Keïta.

«Niafou, qui fonctionnait l’année dernière, ne fonctionne pas cette année, le maître a été muté. Kounsi ne fonctionne pas, parce que le maître est rentré. Même quand on mute des enseignants ici, il faudrait que ça soit des enseignants vraiment qui aiment rester. Sinon, ils viennent pour un petit temps, après on les retire», a déploré le délégué sous-préfectoral de l’Enseignement Elémentaire.

Le problème de fonctionnement normal des 10 écoles primaires, sur les 17 que compte actuellement la sous-préfecture de Balaki reste aussi entier, Car, dit-on, les 10 contractuels communautaires en situation de classe ne sont pas motivés.

«Tantôt les communautaires sont mécontents, parce qu’ils ne reçoivent pas leurs perdiems à temps. Il faut courir par-ci par-là pour trouver solution à ce problème. Le retard se trouve au niveau des parents, qui ont des difficultés à verser leurs cotisations compte tenu de leur faible revenu», a ajouté Sory Keïta.

Le délégué sous-préfectoral de l’Enseignement élémentaire de Balaki exprimé ses besoins dans les plus brefs délais, d’au moins 08 enseignants de la fonction publique pour rétablir l’équilibre dans cette collectivité très enclavée de la préfecture de Mali en Moyenne Guinée.

Par AGP

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info