Ecobank
Tutorys
AGC
IIC
Accueil » Économie » La situation des femmes dans les industries extractives au cœur d’une rencontre à Conakry

La situation des femmes dans les industries extractives au cœur d’une rencontre à Conakry

Women in mining Echanger en vue d’identifier la situation des femmes  dans les industries extractives en Guinée, tel est l’objectif d’un atelier méthodologique organisé dans un réceptif hôtelier de la place du 20 au 24 février 2017. Financé par l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), l’initiative est de l’ONG Women in Mining (WIM).

Durant l’atelier, indique à la presse la socio-anthropologue Aminata Niang, ‘’nous avons travaillé pour identifier la situation des femmes dans le secteur minier aussi bien celles qui travaillent dans l’artisanal, le mi-artisanal, mais également dans les sociétés minières formelles’’.

L’experte en genre et questions minières de poursuivre : ‘’Nous avons identifié des indicateurs sur la base de quatre composantes. On a identifié les indicateurs qui vont renseigner sur les actions que les entreprises et les sociétés minières vont faire à l’endroit des femmes. Egalement les actions que l’Etat doit entreprendre à l’endroit des femmes et leur situation de l’éducation et la formation dans le secteur minier. Enfin des indicateurs qui vont se renseigner sur le pouvoir économique ou l’autonomisation des femmes dans ce secteur’’.

A l’issue de cet atelier, signale-t-elle, un questionnaire  a été établi. Il permettra d’obtenir une situation de référence à partir de laquelle Women in mining et ses partenaires feront un plaidoyer afin de mieux prendre en compte les besoins des femmes et voir comment renforcer leurs capacités.

Ingénieur géologue et membre de WIM, M’Mah Keїta dira que des indicateurs identifiés ont permis à son organisation de savoir sur ‘’quelle base partir’’.

‘’La question des participations des femmes dans le secteur minier est une préoccupation majeure pour OSIWA’’, souligne Abdourahmane Diallo, directeur programme OSIWA-Guinée. Selon constat, la situation des femmes dans le secteur minier est déplorable sur le plan de la formation, du leadership et d’affectation de postes’’. C’est pourquoi, annonce t-il, ‘’nous nous sommes dits qu’il faut travailler sur un outil scientifique qui pourra donner des indices vérifiables’’.

Les résultats de travaux de l’atelier, précise M. Diallo, permettront de faire un plaidoyer auprès des autorités et des entreprises minières afin que la situation des femmes puisse évoluer dans le secteur minier.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info