Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » ‘’On en peut plus travailler avec Bah Oury’’, tranche Dalein

‘’On en peut plus travailler avec Bah Oury’’, tranche Dalein

dalein ouryBah Oury, récemment réhabilité par la justice après son exclusion de l’UFDG, a laissé une porte ouverte à une ‘’réconciliation’’ avec Cellou Dalein Diallo. L’ancien Premier et président de la l’UFDG campe sur sa position au moment où des acteurs politiques invitent ces deux personnalités à faire la paix en aplanissant leurs divergences.

Malgré le verdict invalidant l’exclusion de Bah Oury, Cellou Dalein Diallo dit à qui veut l’entendre que la procédure ayant conduit à l’exclusion de ce dernier a été respectée.

‘’Pour nous la décision a été prise [pour exclure Bah Oury] dans le respect des statuts et règlement intérieur du parti. Sur les 45 membres du conseil politique, 42 ont voté [pour]. Parmi les 350 membres du bureau exécutif, 290 ont voté, toutes les fédérations, sauf une, ont voté pour soutenir la décision de la direction nationale’’, argumente le président de l’UFDG.

Il interpelle la justice en lui demande de fournir les preuves de la violation des textes de l’UFDG dans l’exclusion de Bah Oury : ‘’Nous attendons que la justice nous dise qu’elle est la procédure ou la règle qu’on a violée. Le problème, c’est que tout le monde estime qu’on ne peut plus travailler avec ce monsieur’’.

‘’Si la justice nous dit c’est un congrès, on peut convoquer un congrès. Toutes les fédérations ont écrit [pour l’exclusion de Bah Oury]. Les membres du bureau exécutif  ont tous signé avec leurs numéros de téléphone et leurs noms. Si on n’a pas respecté la procédure, on peut la respecter parce que les gens n’ont pas changé de position’’, estime la figure de proue de l’opposition.

A la question de savoir s’il voit une main noire derrière le verdict rendu en faveur de Bah Oury, Cellou Dalein Diallo a répondu sans ambiguïté. ‘’On ne pouvait pas ne pas y penser, parce qu’il y avait deux cas en même temps. Mamadou Barry a été exclu pour les mêmes griefs, mais moins graves.  La justice a estimé qu’on avait raison. Pour le dossier Bah Oury, elle dit qu’on n’a pas raison parce que certainement Mamadou Barry n’avait pas les bras longs’’, conclut-il, tout en excluant toute possibilité de se réconcilier avec son vice-président.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info                     

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

6 comments

  1. merci mn président bien di

  2. Merci. Presi presi presi. si bah oury veux on peut aller au congrès

    • Un petit coup KO encore une fois au Congrès extraordinaire.La page Bah Oury est tournée pour toujours à l’ufdg.Alpha Condé l’a fait détruire à petit feu en le graciant.

  3. Que du mensonge Monsieur Cellou Dalein. Vous faites preuve d’une malhonnêteté intellectuelle n’étant pas digne de votre statut car vous n’êtes pas sans savoir que Mamadou Barry n’a pas été débouté sur le fond, mais a simplement été appelé « à mieux se pouvoir » ce qui, traduit grossièrement signifie que le juge avait estimé qu’il n’y avait pas urgence à suspendre la décision de l’exclure et que ce dernier devait plutôt faire valoir sa plainte sur le fond devant le tribunal compétent.

    Pour preuve, lisez ce qui suit:

    « En déclarant que « le tribunal l’a renvoyé à mieux se pourvoir devant le juge du fond », la demande de Mamadou Barry n’est pas rejetée, et la conformité de son exclusion de l’UFDG n’est pas encore tranchée »

    http://guineeactu.info/debats-discussions/tribunes-libres/6283-commentaires-sur-quelques-procedures-judiciaires.html

    Autrement dit, le dossier de Mamadou Barry, contrairement à celui de Bah Oury, n’a jamais été entendu sur l’objet même du litige portant sur la validité ou non de son exclusion. Cet aspect là du litige n’ayant pas encore été entendu. Or, concernant Bah Oury, c’est exactement ce sur quoi a porté son procès et la décision judiciaire en découlant lui est favorable.

    C’est donc dire, a fortiori que, si comme vous le dites, il y a similarité des faits entre les cas Mamadou Barry et Bah Oury, Mamadou Barry aurait lui aussi gain de cause sur le fond!

    Au final, vos attitudes à l’UFDG portent sérieusement à croire que vous portez de lourds secrets…. Falsification des faits et interprétation mensongère de la réalité dans l’objectif de couvrir votre forfaiture en faisant porter l’odieux de vos actions par d’autres, est devenu le lot de votre quotidien dans ce parti!

    Qu’à cela ne tienne. Peu importe où elle se cache et malgré la vigueur avec laquelle on la combat, la VÉRITÉ TRIOMPHERA TOUJOURS du mensonge.

    Le jour viendra où même vos analphabètes, qui constituent la majorité de vos rangs, verront claire…et le compte à rebours à commencé.

  4. Merci bobo labadha mon président

  5. S’il a bien, il va mal dit aussi, si c’est lui qui va quitter UFDG ou Bah Oury l’avenir nous dira, tout le monde le sait que la trahison c’est dans vos sang.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info