Ecobank
Tutorys
AGC
Senacip
Accueil » Société » Gaoual : saisies par le juge, deux vaches meurent en prison

Gaoual : saisies par le juge, deux vaches meurent en prison

eleveursL’histoire a été racontée samedi par le député uninominal de Gaoual au siège de l’UFDG. Ousmane Gaoual Diallo s’insurgeait contre la saisie de deux vaches par le juge d’instruction. Jetées en prison et privées de nourriture, les bêtes ont rendu l’âme au gnouf, selon le parlementaire.

‘’Je vais vous raconter l’histoire. J’étais à Gaoual et j’ai été saisi par l’association des éleveurs de Gaoual sur un problème de vaches. Il y a quelque mois, une vache errante qui a élu domicile dans le troupeau d’un éleveur. La vache est venue de Koumbia et l’éleveur se trouve à Wendouborou. Il n’y a pas eu de problème jusque-là parce que c’est la période de transhumance’’, raconte Ousmane Gaoual Diallo.

Et de poursuivre : ‘’Le propriétaire de la vache l’a cherchée et l’a retrouvée. Après discussions, l’éleveur a dit ‘cette vache ne m’appartient pas. Elle est dans mon troupeau, mais vous pouvez la reprendre’. Il a restitué la vache à son propriétaire’’.

Entre-temps, l’information est parvenue à la gendarmerie de Koumbia qui a effectué un déplacement à Wendouborou dans Gaoual. Selon le député, ces gendarmes ont escroqué sur place ‘’deux vaches et de 2 millions 500 mille à l’éleveur’’. Par la suite, ils ont revendu les deux vaches et empoché l’argent.

‘’C’est ainsi que le juge d’instruction de Gaoual a été informé de l’affaire. Il est cherché la personne qui a acheté les deux vaches avec les gendarmes. Il lui a dit de ramener les vaches. Le monsieur lui dit ‘non, je ne peux pas ramener les vaches. Je les ai achetées avec l’autorité’. Il a pris le propriétaire et mis les deux vaches à la prison civile de Gaoual où après deux jours de diète, elles sont mortes’’, dénonce Ousmane Gaoual Diallo.

En colère, les éleveurs décident d’en parler à leur élu. Ce dernier saisie à son tour le ministre de la justice qui croyait entendre une blague. ‘’Quand j’ai appelé le ministre Cheick Sako, il s’est mis à rigoler’’, se remémore l’opposant qui poursuit : ‘’Je lui ai demandé d’appeler le préfet. Il m’a dit non, ce n’est pas possible et qu’on ne peut pas mettre des vaches en prison. J’ai répondu ‘toi et moi, on n’est pas amis, je ne t’appelle pas pour rigoler’’’.

Séance tenante, le ministre de la justice entre en contact avec le préfet de Gaoual qui était en compagnie du procureur général Moundjour Chérif, selon l’honorable Diallo, qui confirme avoir été interpellé par des éleveurs de Gaoual pour un problème de ‘’deux vaches tuées en prison, condamnées par notre juge d’instruction’’.

‘’C’est une histoire incroyable qui se déroule en Guinée’’, s’emporte Ousmane Gaoual Diallo, assurant que cela ‘’démontre toute la mal gouvernance de ce régime. Les gens sont devenus fous. Et Gaoual illustre tout ce qui est mauvais. Pour comprendre comment Alpha a abandonné la Guinée, il faut aller à Gaoual. Si vous voulez comprendre pourquoi, il y a autant de corruption, d’abus de mensonge, allez à Gaoual’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info




One comment

  1. Maintenant c’est le bétail qu’on met en prison en Guinée avec une Diète sévère comme dans l’ancien système comme méthode correctionnelle et arbitraire.On dit souvent que l’habitude est une seconde nature.Enfermez cadeau aussi les chiens errants à Conakry…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info