Ecobank
Tutorys
AGC
IIC
Accueil » Économie » Afrique, ce nouveau regard qui se construit

Afrique, ce nouveau regard qui se construit

alpha kagameLa réalité africaine bouge, les approches aussi. Hautes autorités africaines et partenaires étrangers s’évertuent à mieux adapter discours et actes. Trois chefs d’État africains, réunis en mini-sommet extraordinaire à Conakry en Guinée, réfléchissent à un plan. Il s’agit d’Alpha Condé, président de la Guinée et président en exercice de l’Union africaine, Paul Kagame, chef d’État du Rwanda, et Idriss Déby Itno, celui du Tchad. Que veulent-ils faire ?

Ils sont chargés de lancer le chantier d’une réforme en profondeur de l’institution panafricaine. Faut-il y voir un parallèle avec les nouvelles approches développées par les institutions de développement internationales, comme l’Agence française de développement ? Du côté de ces pairs africains, on ne cache pas que la situation confine à l’urgence. De quelque côté qu’on se tourne, la tâche s’annonce immense.

Une nouvelle dynamique venue de l’Union africaine

Faut-il le rappeler ? En 2017, l’Afrique, c’est 52 villes de plus d’un million d’habitants, 60 % de réserves de terres cultivables mondiales, un taux de croissance de 5 % en moyenne, plus de 70 % de pénétration du mobile… En 2030, 52 % de sa population vivra en zone urbaine, 1,1 milliard de cette population aura l’âge de travailler en 2040 et en 2050, le PIB africain sera équivalent à celui de la Chine… Avec un potentiel aussi abondant, le continent est au centre de toutes les attentions.

“En tant que collaborateur pour une Afrique nouvelle, la Guinée est un pays stratégique pour l’ensemble des initiatives du continent. Au-delà de la mise en commun des richesses, l’Afrique est encouragée par l’Union africaine (UA) mais fait face à de nombreux défis économiques et sociaux. En 2013, lors du jubilé, l’Union africaine a promis un débat interactif entre chefs d’État. Celui-ci a permis de tracer les lignes de force d’une Afrique nouvelle sur les 50 prochaines années. Les perspectives à venir donnent tout son sens à la nouvelle approche continentale”, a déclaré le chef de l’État guinéen, Alpha Condé, à Paris le 12 avril.

C’est Paul Kagame, le président rwandais, qui a été choisi par ses pairs lors du 27e sommet de l’UA à Kigali, au Rwanda, pour présenter des pistes de relance pour l’Union africaine. Dans son rapport, il est surtout question pour l’institution panafricaine en priorité d’“être capable de s’autofinancer ». Cela touche à la “crédibilité de l’UA sur la scène internationale”, cela nécessite “l’engagement et la volonté de tous les chefs d’État du continent”, a-t-il notamment fait savoir…L’intégralité de l’article à retrouver sur Lepoint.fr

 




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info