Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Présidentielle 2017 : réactions de français de Guinée appelés aux urnes

Présidentielle 2017 : réactions de français de Guinée appelés aux urnes

 

tmp_15830-vOTE510699601Plus de 47 millions de français sont appelés aux urnes ce dimanche pour élire le successeur de François Hollande à l’Élysée. Au compte du second tour de la présidentielle opposant Marine Le Pen à Emmanuel Macron, ils sont 1766 français vivant sur le sol guinéen à être inscrits sur la liste électorale.

Un reporter de VisionGuinee a rencontré à l’ambassade de France en Guinée, unique bureau de vote, des électeurs qui ont accepté de se confier à notre rédaction.

‘’J’ai accompli un devoir civique avec l’espoir que mon candidat sera élu’’, a dit Madame Condé Adama. Pour Didier Bazzo, géographe en Guinée depuis 27 ans, ‘’le vote était une nécessité importante pour moi. Voter est un devoir avant d’être un droit. Pour moi, le profil du nouveau président, c’est quelqu’un qui devra être un européen convaincu, qui n’oubliera pas les amitiés de la France avec les pays étrangers notamment ceux de l’Afrique’’.

Quant à Cédric Martin, il se dira satisfait d’avoir accompli un devoir de citoyen. Plus loin, nous rencontrons Fatoumata Chérif. ‘’C’est toujours un grand plaisir de pouvoir voter, d’exprimer sa voix, de choisir le candidat qui nous a le plus convaincus mais aussi de se battre pour soutenir son programme pour qu’il puisse accomplir son ambition pour la France’’, confie-t-elle après avoir glissé son bulletin de vote dans l’urne.

Pour sa part, Louis Marchal souhaite que la France ait un président, à l’issue de ce scrutin, qui ‘’traitera les citoyens français au même pied d’égalité et qui nous aidera dans ce qu’on peut et veut faire sans nous dicter nos conduites’’.

Préférant garder l’anonymat, cet autre électeur estime qu’il faut barrer la route à la candidate de l’extrême droite, Marine Le Pen. ‘’Je souhaite que le parti de l’extrême droite ne passe pas’’, formule-t-il. Et pourquoi ? Parce que, soutient-il, ‘’je pense qu’on ne construit pas un pays dans la division et dans la haine. C’est un parti qui joue à la haine et à la confrontation entre les communautés. Ça ne peut pas marcher’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info