Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » ‘’Il ne sera plus question de commencer des manifestations et de les arrêter’’, annonce l’opposition

‘’Il ne sera plus question de commencer des manifestations et de les arrêter’’, annonce l’opposition

Les membres de l’opposition se retrouvés lundi au QG de l’UFDG à Hamdallaye-CBG. Au terme de la réunion à huis clos, le porte-parole de l’opposition a réitéré la volonté des opposants de renouer avec les manifestations de rue dès après le mois de ramadan.

‘’Nous allons initier une série de meetings dans les différentes communes de Conakry pour informer et sensibiliser nos militants et sympathisants, mais aussi tous les citoyens épris de justice et qui sont inquiets de la dérive que nous connaissons dans ce pays’’, a indiqué à la presse Aboubacar Sylla.

Et de préciser : ‘’Dès la deuxième quinzaine du mois de juillet, nous allons enchaîner avec les manifestations sur les voies publiques, si vraiment des changements significatifs n’interviennent pas dans la mise en œuvre de cet accord’’.

Une commission d’organisation a été mise en place pour coordonner les manifestations de l’opposition, a-t-il annoncé aux hommes de médias. ‘’Cette commission va commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre de ce programme de  manifestations’’, assure le porte-parole de l’opposition.

Cette fois-ci, prévient l’honorable Sylla, ‘’nous allons nous inscrire dans un cycle ininterrompu de manifestations. Mais il ne sera plus question de commencer des manifestations et de les arrêter. Nous n’aurons plus besoin de dialogue. Nous n’aurons plus besoin d’accord. Nous avons aujourd’hui un accord, qu’il faut appliquer dans toutes ses dispositions et dans les délais convenus et une constitution et les lois de la République’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

10 comments

  1. Personne n’aura besoin que vous arrêtez vos manifestations , chacun de nous est prêt , aucun accord ne sera plus respecté, désormais cest la constitution et nos lois qui seront respect, a bas le dialogue politicien, a bas le consensus au détriment de la constitution.

  2. Cette Opposition Républicaine doit en tenir compte des besoins essentiels de la population. Si non,c’est un bon couteau à double tranchants.Car,le peuple de guinée souffre réellement.La population aura besoin d’aller chercher des vivres aux marchés publics,parce qu’on a pas de Frigidaire pour conserver nos aliments périssables au jour,le jour.
    Pour des raisons d’efficacité,il faudrait peut-être faire approuver les Manifestations par les citoyens et les membres des Partis politiques concernés pour éviter la Pagaille et,les judiciarisations des Manifestants de façon générale et arbitraire.Établir une bonne stratégie gagnante au préalable avant de commencer.

    • Belle analyse et aussi faudrait il pas trouver un moyen pour ce peuple qui vit du jour au lendemain ? Apres deux ou trois jours de manifestations, les gens commenceront à sentir les difficultés pour trouver quoi nourrir sa famille .. tandis que les autres , eux ils ont des services à domicile ou dès frigidaires où ils peuvent stocke tout pour un mois meme s’il faut!

      • Il faut être RÉALISTE et Raisonnable pour obtenir gain de cause aux Manifestations de toutes sortes ou des rues.Car,en général les Guinéens ordinaires souffrent de trop et quotidiennement.Pour en rajouter,il faut une dose de réalisme.MAIS,ce n’est pas non plus,une bonne occasion particulière pour laisser ce Gouvernement faire du N’importe quoi,En piétinant la Constitution de la Guinée.

  3. l opposition guineenne fait du bla bla, ils savent qu ils ne pourons pas tenir une manifestation pendant 2 jours.les opposants guineens ont organisés 28 manifestations violentes , bilan 460 magasins et boutiques saccagés , 2000 vehicules detruits , 30 maisons calcinées , 65 motos emportées , plus 100 a 200 filles et femmes violées , 1 radios saccagée , 2 stations d essences vandalisées , les routes detruites par le feu.la question que tout bon guineens se pose c est de savoir qiu va indemniser les commercants qui ont deja perdus environs plus 57 milliards de fg. en principe , selon la loi , ce sont les organisateurs des manifestations violentes de rue qui doivent indemniser les pauvres commercants avec les 5 milliards que le president viens de mettre a la disposition de cette opposition finissante et moribondes woika

    • C’est vous qui mettez le Feu aux poudre en disant que c’est du Bla bla,par rapport au non respect des Accords et Engagements prises par l’ État Guinéen coûtent cher au peuple de Guinée.

  4. C’est tout ce qu’ils savent faire;envoyer les enfants d »autrui à l’abattoire.vous ne verez pas le paradis vous.bande de criminels.manifestez.

  5. Selon le vieux dicton:Qui veut voyager loin,ménage sa Monture jusqu’à la satisfaction des exigences et/ou conditions revendiquées.Wa Salam.

  6. Il n’y a même pas d’opposition en Guinée c’est l’association des peulhs qui réclament leurs tours à la magistrature suprême

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info