Ecobank
Tutorys
AGC
IIC
Accueil » Économie » L’ambassadeur Grosgurin magnifie l’amitié entre la France et la Guinée

L’ambassadeur Grosgurin magnifie l’amitié entre la France et la Guinée

Dans son discours officiel prononcé vendredi soir à sa résidence, l’ambassadeur de France, Jean-Marc Grosgurin a magnifié l’amitié entre son pays et la Guinée. C’était en marge de la célébration de la fête nationale de la France en présence d’invités parmi lesquels figuraient des membres du gouvernement, d’institutions, d’officiers généraux et cadres militaires, de la communauté française et guinéenne.

Le diplomate français dira, d’entrée de jeu, que la date du 14 juillet commémore l’anniversaire de la fête de la  fédération du 14 juillet 1790 qui, un an après la prise de la Bastille, représentait l’esprit d’unité et de concorde de la nation.

A la tête de l’ambassade de Guinée en France et en Sierra Leone depuis 10 mois, Jean-Marc Grosgurin déclare que le 14 juillet constitue un repère essentiel de l’histoire de la France et revêt une dimension symbolique forte pour les peuples du monde qui ont en commun l’attachement aux valeurs universelles, de liberté, solidarité, égalité et de fraternité.

Il fait remarquer que cette fête s’inscrit cette année dans un contexte nouveau en France à la suite des scrutins présidentiel et législatif.  Et son pays, rassure-t-il, demeure profondément engagée en faveur d’une France ouverte au monde, renforce par l’économie, la culture, l’éducation.

L’ambassadeur de France passera ensuite en revue les relations entre la Guinée et son pays. Sur le plan bilatéral, à l’occasion de la visite d’Etat que le président Alpha Condé a effectuée en avril dernier à Paris, l’Agence française de développement s’est engagée à soutenir la Guinée à hauteur de 350 millions d’euros pour la période 2017-2021.

Ce montant est destiné au financement de projets dans les domaines de l’eau, des infrastructures, énergies renouvelables, du développement local et rural, de l’enseignement pré-universitaire, de la formation professionnelle et de santé-recherche post-Ebola.

Selon le diplomate, la densité croissante des échanges entre la France et la Guinée atteste du partenariat d’excellence qui unit nos deux pays. En l’espace de quelques mois, souligne-t-il, le président Alpha Condé s’est rendu à Paris pour une visite d’Etat, deux ministres français des affaires étrangères (Jean-Marc Ayrault, en novembre 2016, et Jean-Yves Le Drian en juin) ont visité la Guinée, sans oublier la venue à Conakry de Ségolène Royal en tant que ministre de l’Environnement en mars et celle de sénateurs du groupe d’amitié en septembre.

Sur le plan économique et commercial, une centaine d’entreprises françaises dont 40 filiales de groupes, PME-PMI sont présentes en Guinée. C’est le cas notamment de Orange, Bolloré, Total, Société Générale, BNP Paribas, Air France, Veritas, Aigle-azur, Sogea-Satom, Castel, Veolia, CFAO ou encore Laborex. Plusieurs autres projets sont en cours de réalisation dont ceux du groupe hôtelier Onomo ou de la société agro-industriel Nutriset.

La France intervient également dans le domaine de la défense à travers son appui à la réforme du secteur de la sécurité, la formation et la préparation des forces à l’engagement opérationnel. Dans l’enseignement et la recherche scientifique, elle appuie la Guinée dans la création d’un Institut Pasteur et d’un laboratoire de recherche et de formation en maladies infectieuses.

Le rajeunissement ainsi que la féminisation de l’administration constituent une autre préoccupation majeure de la France en Guinée. Depuis 3 ans, le projet « rajeunir et féminiser l’administration » est mené par Sciences po Bordeaux.

M. Grosgurin a, pour finir, réaffirmé au gouvernement guinéen sa détermination à œuvrer inlassablement au renforcement de la coopération bilatérale et des liens amicaux et fraternels qui unissent nos deux pays.

En réponse, la ministère des affaires étrangères, Makalé Camara a, à son tour, rassuré la détermination de la Guinée à consolider et à diversifier la coopération franco-guinéenne. ‘’La France est l’un des premiers partenaires de la Guinée’’, fait remarquer la cheffe de la diplomatie guinéenne avant de remercier la France pour, dit-elle, son assistance sans cesse contribuant au développement socio-économique de notre pays.

‘’Nous saluons  les efforts de la France quant à l’appui de la Guinée auprès des institutions de Bretton Woods pour la conclusion de plusieurs accords. J’ose affirmer, sans risque de me tromper, que le niveau de coopération bilatérale entre nos deux pays est au beau fixe’’, indique-t-elle, en faisant référence entre autres aux échanges de délégations au plus haut niveau, la signature d’importants instruments, ainsi la récente visite à Conakry du ministre français de l’Europe et des affaires étrangères.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info