Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Libre opinion » Alpha Condé se plait plus dans la posture de l’opposant éternel que dans celle du président de la République

Alpha Condé se plait plus dans la posture de l’opposant éternel que dans celle du président de la République

A travers son réflexe, son discours et son attitude, j’ai la forte impression qu’Alpha Condé se plait beaucoup plus dans la posture de l’opposant éternel (ou historique) que dans celle du président de la République.

A l’évidence, Il a toujours des difficultés à faire la mutation après 7 ans d’exercice du pouvoir. En effet, l’article 38 de la constitution stipule que : « La charge de président de la République est incompatible avec l’exercice de toute autre fonction publique ou privée, même élective. Il doit, notamment, cesser d’exercer toutes responsabilités au sein d’un parti politique ».

Au regard de cette disposition, la non démission officielle du président de la République à la tête du RPG, fragilise non seulement la fonction, mais aussi le met au même niveau statutaire que tous les présidents des autres partis politiques.

Il ne peut être ainsi au-dessus d’une quelconque mêlée et ne peut être un recours efficace dans nos multiples crises politiques (nul ne peut être juge et partie). Donc par voie de conséquence, il s’expose aussi à toutes sortes d’attaques et critiques militantes.

C’est pourquoi, avec une telle attitude, il ne peut être efficacement protégé par l’article 37 de la constitution que stipule que : « Le président de la République est protégé contre les offenses, les injures et les calomnies dans les conditions que la loi détermine ».

Tant que notre président ne respecte pas son serment et qu’il continue d’avoir du mépris pour les dispositions constitutionnelles en général et pour les articles 36 et 38 relatifs à la déclaration de ses biens et sa démission officielle de son parti, il ne doit pas se plaindre de ne pas avoir le respect de ses compatriotes.

Le législateur ayant tout prévu, il y a une obligation faite aux citoyens de respecter les institutions si leurs attitudes sont conforment à la loi, et le devoir de les changer dans le cas contraire.

Respectons nos lois et respectons-nous pour que chacun joue son rôle dans l’intérêt de la République. A vous de jouer le vôtre Monsieur le président. Quant à nous, nous ne suivrons que votre rythme.

Aliou BAH
Directeur de com du BL

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Je crois que c’est clair comme l eau de roche, il se croit le plus intelligent, mais il est bête.

  2. voici un autre traumatisé politique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info