Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Les pays de l’Afrique de l’Ouest veulent limiter à trois le nombre d’enfants par femme

Les pays de l’Afrique de l’Ouest veulent limiter à trois le nombre d’enfants par femme

Les parlementaires de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao, 15 pays), de la Mauritanie et du Tchad souhaitent limiter à trois le nombre d’enfants par femme afin de faire baisser de moitié, d’ici 2030, le taux de fécondité le plus élevé au monde.

«Les parlementaires de la Cédéao, de la Mauritanie et du Tchad ont convenu que, d’ici 2030, les parlements devaient inciter les gouvernements à mettre en place des politiques tendant à faire en sorte que chaque femme (…) ait au plus trois enfants pour maîtriser le boom démographique», a déclaré le président du Parlement burkinabè, Salifou Diallo, lors d’une rencontre régionale sur la démographie samedi à Ouagadougou.

Avec un taux de fécondité général de 5,6 enfants par femme, le plus élevé au monde, la population de l’espace Cédéao se situera, en 2050, autour d’un milliard d’habitants, dont la moitié sera constituée de jeunes, selon les Nations unies.

«Nous estimons que quand on a des taux de croissance économique des pays qui est de l’ordre de 5 à 6% avec un taux de fécondité située à 6 ou 7%, nous sommes dans une situation de démographie non maîtrisée et nous ne pouvons pas espérer de développement avec une telle situation», a martelé M. Diallo.

Selon lui, «il est urgent de contenir la poussée démographique dans l’espace Cédéao pour promouvoir un réel développement viable et durable».

Les parlementaires devraient, dans leurs Etats respectifs, adopter des stratégies afin de «faciliter un déclin rapide, volontaire, de la fécondité grâce à l’accès universel à la planification familiale, l’augmentation du niveau d’éducation des femmes et le renforcement des efforts pour améliorer la survie de l’enfant», a ajouté M. Diallo.

De son côté, le président du Parlement du Bénin, Adrien Houngbédji, a estimé que «c’est à (nous) qu’il appartient de définir l’équilibre optimal qu’il est indispensable de trouver entre la régulation des naissances et l’amélioration de la qualité de vie de la population active».

Il s’agira de faire «baisser de moitié» le taux de fécondité et d’«arrimer le taux de croissance démographique, trop fort, avec le taux de croissance économique trop modéré», a déclaré le président de la commission de la Cédéao, Marcel De Souza.

«La jeunesse représente les deux tiers de la population. Cette jeunesse, lorsqu’elle ne trouve pas de solutions, devient une bombe: elle traverse le désert ou la Méditerranée, meurt par milliers pour l’immigration clandestine», a-t-il ajouté.

Par AFP

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. C’est une bonne initiative . On se reproduit comme des rats . Si Macron le dit on se sent insulté .

  2. Des Concepts Démographiques importés de l’Occident ne règlent guère les problèmes de pauvreté en Afrique.
    Aujourd’hui,le Japon par exemple est pris avec le problème de dénatalité,de vieillissement de la population,ainsi que le problème de relève de la jeunesse en emploi.Tout comme la Chine qui vient d’abandonner sa politique d’enfant unique.Donc,gare aux petits politiciens ou Chefs d’états Africains.

  3. L’Afrique est suffisamment riche et sous-peuplée pour nourrir tous ses enfants. Ces irresponsables doivent plutôt exiger la fin de la corruption et des détournements de fonds en Afrique pour les placer en Occident ou en Asie. Interdire aux chefs d’Etats et ministres africains d’avoir des comptes et des fonds dans des banques en dehors de l’Afrique. Interdire les tripatouillages de constitution et la vente des terres cultivable africaines à des sociétés étrangères. Nos populations vivront bien.

  4. Les pays les plus puissants economiquement au Monde sont des pays tres peuplés, example: USA, Russie, Chine, Bresil, Inde, South Africa, Nigeria, Egypte, les 02 Corée (sans l’Intox de l’occident qui indexe mal la Corée du Nord) etc.
    Pour regler le probleme de developpement en Afrique, on a besoin de:
    1-Bonne Gouvernance, le detounement de deniers publiques est le pire des handicaps pour le developpement de l’Afrique.
    Arreter le pillage de l’Afrique par des puissances Etrangeres en contre partie de leur soutien aux dictateurs irreductibles. Pour cela il faut que nos Institutions puissent fonctionner correctement; justice independante, Cours des comptes, l’assemblée conformement aux textes. Pas de tripatouillage des Constitutions, pour pereniser un clan de pillards au pouvoir.
    2-Armée Repubicaine qui doit etre au service du pays et non au service des dictateurs.
    3-Mettre les gens au travail; Le Travail genere le revenu, le Revenu genere la Consommation, plus il y a de consommateurs plus on crée de la richesse. Chaque Individu a besoin de se nourir, de se vetir, de se soigner, de se deplacer, de communiquer, de se distraire, d’avoir un habitat, à chaque besoin correspond une plus value, la Richesse Nationale, LE DEVELOPPEMENT.

    • Tout à fait d’accord avec toi Momo sur les facteurs de développement économique et durable en Afrique.Le reste n’est que duperie des Occidentaux pour nous réduire au strict minimum sur le plan démographique.
      Les Pays Asiatiques ont refusé tous les programmes d’aide financière de FMI.C’est pour cela,ils sont tous devenus autonomes économiquement,sauf l’Afrique et ses chefs d’états Corrompus à l’os.
      Le peuple chinois creuvait de faim avant la Révolution Rouge et Verte (agricole) de Mao.Maintenant,la Chine est incontournable sur le plan mondial.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info