Ecobank
Tutorys
AGC
IIC
Accueil » Interview » Dépôt du rapport d’activités des partis politiques : Makanera réagit et répond à Aboubacar Sylla (entretien)

Dépôt du rapport d’activités des partis politiques : Makanera réagit et répond à Aboubacar Sylla (entretien)

De passage vendredi dans les locaux de VisionGuinee, le président du Front national pour le développement (FND) s’est prononcé sur le communiqué du ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation invitant les partis politiques à déposer leurs rapports annuels d’activité 2016 au plus tard le 30 août. Alhousseine Manakanera a mis l’occasion à profit pour répondre au président de l’Union des forces du changement (UFC).

VisionGuinee : le ministère de l’Administration du territoire a demandé jeudi le dépôt des rapports d’activités des partis politiques. Votre réaction ?

C’est une réaction de satisfaction. J’estime que cette fois-ci, le général Bouréima Condé va montrer qu’il est un grand ministre.

A quoi faut-il s’attendre ?

Si après le contrôle, le RPG Arc-en-ciel reste sans aucune sanction, je saurai que Bouréima Condé s’est écarté de sa mission. L’objectif du dépôt du rapport d’activités, selon l’idée de la loi, c’est de voir si au sein d’un parti politique, il y a une personne qui donne plus de 20% du budget du parti, si ledit parti a un financement extérieur ou bien si pendant la campagne électorale, on a dépassé le plafonnement.

Un parti qui a eu zéro franc n’est pas condamné par la loi. Le parti politique est une association à but non lucratif. Le parti est jugé en fonction de sa mission. Et cette mission est très claire. Elle consiste  à concourir, participer à l’éducation civique et politique des militants. Ce sont les rôles essentiels des partis politiques.

Le communiqué du MATD intervient moins d’une semaine après la sortie médiatique d’Aboubacar Sylla de l’UFC demandant à ce ministère de mettre de l’ordre dans le paysage politique. Heureux hasard ou simple coïncidence ?

Je l’ai écouté aussi lorsqu’il a dit que certains partis politiques ont tous leurs bureaux dans leurs sacs. Il a aussi dit qu’ils prennent la place dans les médias, qu’ils n’ont pas de compte bancaire et qu’ils sont gérés par des chômeurs. Quand on entendre cela de la part d’un leader politique, on se demande dans quelle planète, nous nous trouvons. Il y a un débat de caniveaux chez nous.

En quoi ce qu’il a dit est un débat de caniveaux ?

Un leader politique, c’est quelqu’un qui demande le suffrage de tout le monde.  Mais on ne peut pas s’attaquer aux personnes appartenant à la couche la plus importante du pays. En tant que député, il oublie que c’est leur incapacité de changer les choses qu’il y a autant de chômeurs. Les chômeurs ne sont des bourreaux, ce sont des victimes. Parce que travailler, c’est un droit. Je dis à tous les chômeurs de ce pays qu’Aboubacar Sylla est un danger pour eux. Parce qu’il les traite avec mépris pendant qu’il cherche le pouvoir. Le jour où il sera au pouvoir, il va les jeter en mer. Je vois pourquoi il n’a pas de militants.

Donc le compte bancaire n’est pas si important que ça ?

S’il pense qu’on va apprécier les gens en fonction de leur position, j’ai pitié de lui. Lorsqu’il parle de comptes bancaires et autres, il ne sait qu’entre lui et celui qui n’a pas un compte, c’est lui qui est dans l’inégalité. Parce qu’il dit partout que c’est lui qui paye la moto pour son parti, les travailleurs du parti, le siège est à son argent propre et c’est lui qui finance le budget de l’intégralité du parti. C’est ça l’inégalité.

Quand une seule personne finance un parti politique, ça devient une entreprise et non un parti politique. S’il parvient à accéder au pouvoir, on aura un dictateur qu’on a formé. Sinon les partis politiques, ce sont les cotisations et les ventes des cartes de membre. C’est pourquoi la loi guinéenne a plafonné les dépenses. Aucune personne ne peut financer un parti politique à plus de 20% du budget.

En plus, la loi n’a pas défini c’est quoi le siège. Quand vous pouvez vous rencontrer quelque part, vous pouvez vous regrouper. C’est ça, votre siège. Je voudrais lui dire qu’en politique, on cherche à faire intervenir moins l’argent. Le plus important, c’est le  soufrage universel, direct, égal et secret. Mais il ne connait pas cela.

Que faut-il faire ?

Je voudrais que nous élevions le débat chez nous. Quand j’entends un leader politique qui dit, la Guinée est l’un des rares pays qui a les plus beaux textes, je lui dis que les beaux textes n’existent pas en droit. S’il le dit, c’est qu’il ne sait pas ce qu’il fait à l’assemblée nationale. Il ne comprend pas ce que s’y passe. On ne change presque pas les meilleurs textes. Les Etats-Unis d’Amérique, depuis plus de 200 ans, c’est la même constitution avec deux amendements seulement. Alors que la Guinée, en moins de 60 ans, nous avons 3 constitutions.

Aboubacar Sylla, lui-même, depuis qu’il est à l’assemblée nationale, ils ont changé combien de lois ? Comment peut-il dire que nous avons les meilleurs textes ? Pourquoi les textes changent ? C’est parce que le monde juridique doit être un reflet du monde physique. Nos textes sont du copier-coller des textes français alors que les réalités françaises ne sont pas celles guinéennes. Comment les textes qui sont bons en France peuvent l’être ici alors qu’on n’a pas la mémé réalité ? C’est pour dire qu’il ne comprend pas ce qu’il dit.

Réalisé par Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info




4 comments

  1. C’est un Débat des caniveaux entre les deux politiciens Sylla et Kaké.On a pas besoin de ce genre de comportement et d’attitude qui empêche l’atteinte des objectifs fixés par l’Opposition Républicaine.

  2. Quand c’est Makanera qui parle de débat de caniveaux, ça vraiment rire puisqu’il ignore tout d’un débat national, des préoccupations des guinéens. Makanera est un vrai Toto, il fait honte à toute la classe politique guinéenne. Je te rappelle qu’Aboubacar Sylla emploie plusieurs centaines de personnes. Il créé les emplois pour les guinéens, donc aide les chômeurs et se bat contre le chômage. Quel emploi toi tu as créé, menteur, je pense que tu as un problème moral a régler.

  3. Makanera je me portes volontier à te dire que la guinée a connue plus de 3 constitutions. Voici les différentes constitutions que la guinée a connue de l’indépendance à nos jours : 1ère constitution 10 novembre 1958; 2ème constitution 14 mai 1982; 3ème la loi fondamentale de 23 décembre 1990 et la 4ème constitution est celle qui est en vigueure elle a été élaborée le 7 mai 2010. Et encore si tu ne connais pas l’histoire des États unies méfie toi d’en parler car, même un étudiant de la licence 1 droit pourra te dire que la constitution de ce pays a connue beaucoup plus d’amendement que tu ne l’affirme car, c’est le dixième amendement qui autorise le port d’arme aux américains. Aboubacar Sylla n’est pas de ton niveau !!!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info