Ecobank
Tutorys
AGC
IIC
Accueil » Société » Un lycée vu d’un mauvais œil par Aboubacar Sylla : ‘’On est en train de créer des extrémistes’’

Un lycée vu d’un mauvais œil par Aboubacar Sylla : ‘’On est en train de créer des extrémistes’’

L’ancien ministre de la communication a attiré l’attention des gouvernants sur un lycée réservé aux filles à Lambandji dans la commune de Ratoma. Aboubacar Sylla dit ne pas comprendre comment les autorités peuvent accepter de tels établissements sur le territoire guinéen.

La dernière fois, raconte-t-il au siège de l’UFC, en passant vers Lambandji, ‘’j’ai vu un grand immeuble sur lequel il est mentionné lycée des jeunes filles. C’est un établissement d’une association turque’’.

‘’Si en Turquie, la mixité n’est pas respectée, c’est leur droit. Mais l’Etat guinéen ne doit pas laisser des modes d’enseignement qui ne sont pas conformes à notre culture et à nos lois’’, prône l’opposant.

Dans tous les pays modernes, dira ce fondateur d’un complexe scolaire privé, ‘’c’est la mixité. On ne met pas filles à côté et les garçons de l’autre. On les pousse à vivre dans un environnement artificiel’’.

Selon Aboubacar Sylla, ‘’quand une fille apprend à vivre [uniquement] avec des filles, lorsqu’elle va sortir dans la vie où les hommes et femmes sont mélangés, elle sera déstabilisée. C’est pareil pour les garçons’’.

D’après sa conviction, ‘’on est en train de créer des extrémistes qui vont avoir des habitudes dont ils ne pourront pas se défaire quand ils vont atteindre l’âge adulte. Donc, l’Etat ne doit pas laisser tout faire sous prétexte de coopération’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info




9 comments

  1. Mr Aboubacar Sylla confond mixité et laïcité !!
    Aucune loi n’impose la mixité en République de Guinée ; par contre, c’est la laïcité qui est stipulé dans l’article 1er, alinéa 1 de la constitution guinéenne !!
    C’est la laïcité qui est imposée dans les écoles et c’est elle qui prône la séparation de l’Etat et de la religion et surtout la neutralité de l’Etat vis à vis des organisations religieuses.
    Certains pays africains ont décidé de créer à nouveau des lycées de jeunes filles, à cause de certains enseignants irresponsables qui ont des relations sexuelles avec leurs élèves filles, en échange de bonnes notes. Ces criminels enceintent souvent plusieurs jeunes filles dans une même classe !!
    La mixité n’est pas remise en cause ; mais, c’est juste une manière de combattre ce fléau que constituent les grossesses en milieu scolaire !!!!

    • Bien dit Siriki ! L’honorable Sylla doit savoir que ce n’est pas en Guinée seulement qu’existe un lycée de jeunes filles et d’ailleurs je ne vois pas en quoi cela pousserait à l’extrémisme .

  2. Mais M. Aboubacar Sylla vous devez savoir qu à lambanyi près de la station TMI existe aussi le lycée des jeunes filles de Conakry. Et comprenez bien que c est l état guinéen qui mis ce lycée sur place. Alors le gouvernement ne peut rien dire aux turcs sur ce sujet. Merci

  3. Vraiment je partage l’avis de Mr Sylla. Une école à kaporo-cité aussi de commencé par les gardiens, les élèves, les enseignants… Ils sont tous des peules c’est juste derrière notre cour. L’école là doit êtres fermée.

  4. Mamadou Saliou Diallo

    A mon avis la remarque de Mr. Sylla pour ce genre d’école
    est vraiment objective.

  5. Moi,je suis pour la mixité et la laïcité au sein de l’éducation Guinéenne.Le contenu pédagogique aussi est très important et à surveiller par le Ministère de tutelle.

  6. Je suis d’avis qu’on crée un problème plus complxe que ce que l’on veut résoudre. Pour les pedephiles et les nymphomanes, il suffit de bannir l’impunité dans le système et créer les conditions de prise en charge des obsédés sexuels.

  7. C’est une preuve qui prouve le manque de politique de gestion de cette jeunesse par l’Etat et le manque de cellule de réflexion sur les problèmes de cette jeunesse. Ils regroupent les jeunes filles dans un bâtiment pour envoyer des jeunes hommes pour les enseigner nous connaissons les réalités dans nos écoles publiques vous pouvez imaginer les dégâts.

  8. Je partage l’avis de Mr Sylla. J’irais meme loin pour dire que, regrouper des jeunes filles ou garçons d’un certain age, peut les amener à l’homosexualité

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info