Ecobank
Tutorys
AGC
Senacip
Accueil » Économie » L’Afrique, la France, le FCFA : quand on prend des conséquences pour des causes

L’Afrique, la France, le FCFA : quand on prend des conséquences pour des causes

Ce débat à profusion sur la France, l’Afrique et le FCFA; il me plait de rappeler à propos, cette déclaration de feu, Ahmed Sékouba Touré : « …Si d’autres États africains ont choisi de faire la politique de leurs économies; nous nous avons choisis de faire l’économie de notre politique… » . On ne peut pas dissocier la monnaie de la politique.

L’Euro est un bon exemple pour illustrer cela. Elle est la monnaie de la politique européenne en matière d’économie. Le problème de l’Afrique ne se résume pas au FCFA qui est pour moi, une conséquence et non une cause de ses problèmes économiques.

Le vrai problème du continent africain est de n’avoir depuis qu’il s’est libéré du colonialisme, pas été en mesure de définir sa propre politique et sa propre vision de ce que devrait être le continent aussi bien sur le plan politique, économique et sociale.

Nos dirigeants n’ont d’yeux que pour le pouvoir. Une fois cet objectif atteint, ils laissent le champ libre à d’autres; notamment, aux occidentaux l’initiative de définir et d’indiquer le chemin à suivre. La charité bien ordonnée commençant par soi, il ne faudrait pas continuer à rêver en imaginant que c’est aux occidentaux de défendre les intérêts du continent à leur détriment.

Pour en venir au FCFA, il faut rappeler que la Guinée dispose de sa propre monnaie depuis 1960. Et pourtant, la Guinée pour de raisons essentiellement politiques, n’est pas plus développée que les autres pays de la zone CFA.

Au contraire, beaucoup de ces pays, s’en sortent mieux que la Guinée. Du moins, sur le plan économique.  C’est dire donc, que le problème de la monnaie en Afrique est un élément d’un ensemble plus complexe. La politique économique doit précéder la monnaie; en Afrique, c’est l’inverse; d’où les errements du continent en la matière.

Sow Boubacar, Fribourg (CH)




One comment

  1. Les pays francophones d’Afrique avaient à l’époque, une grande compagnie aérienne multinationale qui s’appelait Air Afrique et qui desservait l’Europe et l’Amerique !!
    La décision de certains pays de créer par pur égoïsme, leur propre compagnie nationale (Cameroun airlines et Air Gabon), les querelles de leadership et la mauvaise gestion ont fini par tuer cette compagnie aérienne en 2001.
    Les compagnies aériennes nationales Air Sénégal internationale, Sénégal airlines, air ivoire, Air Mali, Air Mauritanie ect, qui ont été créées pour remplacer Air Afrique ont toutes fait faillite. Certains pays n’ont même pas pu créer leurs compagnie aérienne (Togo Bénin Niger…). Aujourd’hui, Air France a remplacé Air Afrique dans tous ces pays !!
    Les adeptes de la division des africains sont de retour. Ils veulent tuer cette fois-ci le Franc CFA, afin que ces pays aient chacun une monnaie de singe !!
    Que ces africains se laissent berner par ces soit-disant panafricanistes et ils comprendront à nouveau que le vrai bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on l’a perdu !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info