Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Aide et Action plaide pour un vrai soutien à l’éducation des enfants

Aide et Action plaide pour un vrai soutien à l’éducation des enfants

Les enjeux et défis du financement de l’éducation étaient au cœur d’une conférence de presse animée par les responsables de l’ONG Aide et Action. Une rencontre qui a été mise à profit pour plaider en faveur d’une implication générale afin de favoriser l’accès à l’éducation. 

‘’Le grand défi auquel nous faisons face, c’est d’accroitre sa fonctionnalité et de faire en sorte que sa contribution à l’essor de l’éducation demeure significative’’, indique Baba Diané, gouvernant d’Aide et Action-Guinée.

‘’Pour les décennies 2010, 2020, 2030, la population va passer de 1 à 1,6 milliard, selon les chiffres de l’ONU. Dans le même ordre d’idée, en Afrique de l’Ouest, les jeunes de moins de 25 ans vont représenter 64% de la population’’, indique Justin Akpo, chargé de partenariats entreprises et fondations Afrique.

Le directeur Pays Aide et Action Guinée, Moctar Diallo dira, pour sa part, qu’il y a ‘’une urgence à financer l’éducation. Car, sur 100 enfants qui doivent aller à l’école en Guinée, 22 n’ont pas cette chance. En zone rurale, ce chiffre dépasse 40. En ce qui concerne les filles, environ 30 % ne peuvent pas aller à l’école’’.

Toutefois, M. Diallo admet que ‘’l’Etat guinéen fournit des efforts extraordinaires pour que les enfants de ce pays puissent aller à l’école’’. La preuve, continue-t-il, ‘’le budget alloué à l’éducation est passé de 12% en 2013 à 15,8 % en 2017. La Guinée consacre 3,8% de sa richesse nationale au financement de l’éducation’’.

Pourtant, regrette-t-il, ‘’on ne parvient pas à scolariser tout le monde’’. C’est pourquoi, lance le conférencier, ‘’on a besoin de mobiliser d’autres financements qui ne sont pas publics. Parce que l’éducation est importante. Mais dans les faits, est-ce que la communauté internationale en font une préoccupation principale ?’’

Selon Moctar Diallo, les questions qui captent le plus l’attention de la communauté internationale sont l’immigration et la sécurité. ‘’Ces faits font qu’aujourd’hui les pays européens s’éloignent de plus en plus  de la scolarisation’’, déplore le directeur pays d’Aide et Action Guinée. Pourtant, insiste t-il, ‘’il faut un vrai soutien à l’éducation. Si ce soutien n’est pas lancé, le désespoir sera encore plus fort pour nos enfants et les jeunes. Et la méditerranée sera encore une morgue, un cimetière marin pour nos enfants’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info