Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Labé : plus de femmes séropositives que d’hommes

Labé : plus de femmes séropositives que d’hommes

Le nombre de  personnes atteintes du VIH est en hausse dans la région administrative de Labé.  Toutes les couches sociales sont concernées, selon les informations de VisionGuinee.

Au total, 1676 personnes vivant avec le VIH sont actuellement  sous traitement antirétroviral (ARV), selon les statistiques obtenues auprès de la direction régionale de la santé de Labé.

D’après les chiffres officiels, les femmes sont les plus touchées par le VIH. Comme le confirme le directeur régional de la santé, docteur Mamadou Oudy Bah. ‘’Pendant le premier semestre de 2017, parmi toutes les femmes qui sont venues se faire consulter pour la CPN (consultation prénatale), nous avons enregistré 64 femmes séropositives, contre 4 conjoints séropositifs’’, explique-t-il à VisionGuinee.

Au niveau des centres PEC (centre de prise en charge), la direction régionale de la santé a enregistré 1676 personnes qui sont sous traitement ARV. ‘’Dans ce lot, 58 sont des enfants et  1049 sont des femmes’’, précise le docteur Bah.

Cette féminisation du VIH est liée à certains facteurs culturels, à l’en croire. Les femmes séropositives préfèrent garder le silence face à des maris qui refusent le dépistage, nous revele-t-il.  ‘’Si elles sont séropositives, étant parfois dans des familles polygames, elles n’osent pas  informer leurs maris, de peur d’être stigmatisées et renvoyées de leur famille’’, confie le médecin.

Le mois de décembre est consacré chaque année à la lutte contre le SIDA.  Le thème retenu cette année est « ma santé, mes droits ».  Dans la région de Labé, la persistance de certains tabous et la peur d’être stigmatisé par la communauté font que les porteurs du virus préfèrent ne pas en parler.

Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Infio

Correspondante régionale de VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Aucun programme de Prévention et de Protection sociale fiable.
    Santé publique pour tous,n’existe plus en Guinée depuis 2010.C’est pour cela on a connu Ebola en 2013-2014 en Guinée Forestière.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info