Ecobank
AfrikaTech
AGC
Forum du Numérique au Foutah
Accueil » Économie » Le budget 2018 du ministère de la défense en baisse de 15%

Le budget 2018 du ministère de la défense en baisse de 15%

Dans le cadre de l’examen et de l’adoption de la loi de finances initiale 2018, le ministre de la défense nationale, Dr. Mohamed Diané, était jeudi face aux députés à l’hémicycle pour présenter le budget de son département.

Le patron du ministère de la défense, dès sa prise de parole au pupitre, a rappelé les missions fondamentales de son département.

Selon lui, ce dernier est chargé  de garantir les intérêts majeurs et vitaux de la nation, en sauvegardant les institutions de la République, mais aussi assurer la défense de l’intégrité du territoire nationale contre toute agression.

Il est également chargé de veiller à la protection des personnes et leurs biens, faire participer les forces armées au développement socio-économique du pays.

D’après Dr. Diané, nonobstant l’insuffisance des ressources, son département s’est efforcé à réaliser son programme d’activités conformément à la lettre de missions qui lui est assignée par le Premier ministre, chef du gouvernement.

‘’Le budget alloué au ministère de la défense nationale en 2017 s’élève à 1.792.273.017.891 de francs guinéens. A la date du 5 décembre, l’exécution de ce crédit est de 98%, soit un montant engagé de 1.762.930.380.032 de francs guinéens’’, indique-t-il aux parlementaire.

Pour l’année 2018, poursuit-il, les prévisions financières du ministère de la défense s’élève à 1.518.701.502.000 de francs guinéens contre 1.792.273.017.891 de francs guinéens l’année derrière, soit une diminution de 15% représentant 260.571.515.891 de francs guinéens.

‘’Le plafond de l’exercice 2018, tel qu’il est prévu par le cadrage budgétaire, nous expose à une situation plus compliquée au regard de l’accroissement des charges incompressibles et des missions stratégiques du département’’, fait savoir le ministre de la défense nationale.

Pour 2018, la dotation prévisionnelle du traitement et des salaires s’élève à 537.947.259.000 de francs guinéens alors que les besoins réels du département se chiffrent à 777.905.132.463 soit un manque à gagner de 239.957.873.463 de francs guinéens.

Selon toujours le ministre Diané, des efforts importants ont été consentis en matière d’investissements pour la construction, la rénovation, l’achèvement et l’équipement d’infrastructures sécuritaires.

Il informe les députés que la loi de programmation militaire adoptée par l’Assemblée nationale et promulguée par le président de la République en 2014 souffre toujours d’un début de mise en œuvre véritable. Pourtant, dit-il, sans son exécution correcte, la réforme du secteur de sécurité n’atteindra pas les objectifs attendus.

En dépit des efforts fournis par son département, il affirme que le besoin en matériels et équipements demeure entier. Au regard des défis auxquels fait face le ministère de la défense, il déplore la diminution de manière drastique du budget qui lui est alloué. ‘’Vous comprendrez aisément les difficultés auxquelles le ministère de la défense nationale pourrait être confronté pour atteindre les objectifs majeurs qui lui sont assignés’’, assure Dr. Diané.

En dernier lieu, le ministre rappelle aux députés que la sécurité n’a pas de prix, mais un coût. ‘’Et sans sécurité, il n’y a pas de paix. Et sans paix, il n’y a pas de développement’’, souligne-t-il, invitant les parlementaires à soutenir son département pour disposer de ressources indispensables à l’accomplissement efficace des missions qui lui sont assignés.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info




6 comments

  1. Il manquer plus que ça, mon Dieu que fait ce demon de satanique dans notre pays? Avec tous les milliards de dollards des contracts et investissement en Guinée, qu’ont nous annoncent a cheque mois et les kidnappings des riches commerçants contre des milliards de fg, on annoncent ça. Je me demande ppurquoi nous metitons des ras comme Alpha et son clan comme des dirigeants de ce pays?

  2. Je crois que, il veut monter un coup avec l’armé, car tous ça n’est pas Claire. C’est le travail de Satan et son clan.

    • c est normal de dimunuer le budget de l armée , et augmenter celui de la santé et de l education. je vous informe que a l arrivé du president alpha conde , le budget de l education etait de 3 poucent du budget national , mais aujourdhui , le budget de l education est de 13 pourcent , c est une augmentation de 400 pour cent pendant 6 ans , c est vraiment enorme et encourageant

  3. La Sécurité n’a pas de prix!!!.
    Mais,il n’y a pas de Sécurité dans ce pays. C’est l’insécurité totale des citoyens dans nos villes et villages. On a plusieurs cas de figure où exemples…
    On a vu les militaires débarqués à Mali Yimberin (Guinée),terroriser la population guinéenne pour rien et, dans l’impunité totale avec des Armes de guerre.
    Vaut,mieux affecter ce différentiel de 15% à l’éducation nationale de nos enfants pour l’avenir du pays; que d’acheter des Armes de guerre et/ou détourner ce budget pour construire ses propres Hôtels en Haute Guinée au détriment du peuple de Guinée.
    C’est l’impunité totale dans ce pays avec des détournements des fonds publics pour ces Ministres du clan RPGistes.

    • la commune la plus dangereuse de conakry s appelle ratoma , cette commune est gerée par la secte ufdg. ce kidnapping est le resultat des reglements de comptes entre les trafiquants commercants de madina. ils gagnent souvent l argent dans la malhonnetteté. le gouvernement n a rien a avoir dans un reglement de compte entre les gangs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info