Ecobank
Tutorys
AGC
Senacip
Accueil » Société » Pita : le mot d’ordre de grève suivi par les enseignants

Pita : le mot d’ordre de grève suivi par les enseignants

La grève déclenchée le 13 novembre 2017 par le Syndicat  libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) est suivi un peu partout dans le pays. La préfecture de Pita, dans la région administrative de Mamou, n’est pas restée en marge.

Malgré les multiples appels à la reprise des cours, les écoles de Pita sont quasi désertes à l’exception de quelques collèges où des petits groupes d’élèves étaient visibles.

Ces élèves, qui se comptent du bout des doigts, affirment qu’ils n’ont trouvé aucun professeur en classe. Ces derniers sont aux abonnés absents suivant à la lettre le mot d’ordre grève. Les écoles primaires, quant à elles, sont restées fermées.

Les autorités en charge l’éducation dans la préfecture n’ont pas voulu s’exprimer sur le sujet. Contrairement à Labé, aucune manifestation n’a été signalée à Labé.

Déclenché le 13 novembre dernier, cette grève des enseignants continue à paralyser le système éducatif du pays. Ce jeudi à Conakry, le secrétaire général adjoint du SLECG, Aboubacar Soumah rencontre la base pour lui faire le compte rendu de la rencontre avec les chefs religieux et le président Alpha Condé, désormais disposé, dit-on, à négocier.

Kadiatou DIALLO
Correspondante régionale de VisionGuinee.Info




One comment

  1. tant mieux , l essentiel , c est de permettre a nos enfants de rejoindres les ecoles en securité

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info