Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Société » Voici ce qui a filtré de la rencontre entre Tibou Kamara et les associations de presse

Voici ce qui a filtré de la rencontre entre Tibou Kamara et les associations de presse

Tenue à la Maison de la presse ce mardi 12 décembre 2017 d’une  réunion d’échanges et de concertations  entre les  associations de presse, responsables des  médias privés et le ministre d’Etat  conseiller personnel du chef de l’Etat, Tibou Kamara.

La rencontre a été mise à profit pour évoquer les difficultés que rencontrent les médias et les relations tendues entre les pouvoirs publics et les journalistes. Les intervenants ont déploré cette situation et souhaité un dialogue avec les autorités dans le but de trouver une solution qui préserve les intérêts de toutes les parties.

Parmi les difficultés que rencontrent les médias privés, les participants ont cité entre autres l’attribution des agréments, le paiement des redevances, le renouvellement ou l’obtention des licences, l’immatriculation du personnel des médias à la CNSS et les contrats de travail ainsi que le paiement des impôts.

A l’issue de la réunion, les associations de presse ont invité leurs membres et adhérents à prendre toutes les dispositions afin de se conformer aux textes de lois régissant la presse en Guinée.

Il a été recommandé d’interdire le fonctionnement des radios et organes d’informations. De même pour les radios et organes d’information qui ne disposent pas de licence.

En ce qui concerne les radios et organes d’information qui  disposent  d’un agrément, mais n’ayant pas bénéficié de licence, invite a été faite aux autorités afin qu’elles puissent disposer de leur licence.

Les représentants de presse ont demandé l’implication personnelle du chef de l’Etat pour la réouverture des radios fermées, mais aussi et surtout pour mettre fin à la campagne de fermeture des stations de radios privées.

L’assemblée a demandé le paiement des redevances en tenant compte des difficultés que rencontrent les journalistes et de la précarité des entreprises de presse, d’accorder du temps pour le paiement des redevances ainsi que pour les autres obligations.

En dernier lieu, les participants ont recommandé la tenue d’une rencontre avec le chef de l’Etat autour de la situation de la presse et de l’état de la liberté d’expression dans le pays, et souhaitent l’arrêt des poursuites contre les journalistes.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info




2 comments

  1. Alpha condé doit laisser ces hommes faire leur travails mais son problème est qu’il d’ingére dans tout alors que cela Contribu à bafoué son autorité

    • le veridique , le président alpha conde n a rien a avoir dans ca, les médias ont a faire avec L ARPT. il s agit d aller a la caisse payer les redevences de l Etat. si par exemple une societé ne paye ses taxes a l Etat , ce n est pas le probleme du president de la republique. Donc les médias doivent s acquiter de leur obligationS , c est tout. les rencontres unitile ne suffisent pas , il s agit de trouver l argent pour payer les redevances a l Etat

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info