Ecobank
AfrikaTech
AGC
Forum du Numérique au Foutah
Accueil » Société » Cheick Sako sur le massacre du 28 septembre : “Si on n’a pas d’argent, on ne fera pas ce procès (…)”

Cheick Sako sur le massacre du 28 septembre : “Si on n’a pas d’argent, on ne fera pas ce procès (…)”

L’enquête sur le massacre de septembre 2009 dans un stade de Conakry est terminée et les prévenus renvoyés devant un tribunal criminel, a affirmé le ministre guinéen de la Justice, Cheick Sako.

“Je suis heureux de vous annoncer que l’instruction judiciaire sur le massacre du stade de Conakry en 2009 est terminée ce 29 décembre 2017. (Elle) a pris presque sept ans”, a déclaré vendredi soir à la presse M. Sako.

“L’ordonnance de renvoi devant le tribunal criminel a été prise en même temps ce vendredi, ouvrant la voie à un procès”, a-t-il ajouté.

Il a annoncé avoir déjà pris un arrêté créant un comité de pilotage en vue de la “préparation matérielle du procès à venir”.

Pour “une affaire aussi importante que celle du 28 septembre, une affaire de crimes de masse, il n’y a pas de délais, pas de prescription non plus. Qu’on le veuille ou pas, cette affaire sera jugée ici en Guinée. Je ne sais pas quand, mais elle sera jugée”, a assuré le ministre.

Les Etats-Unis et l’Union européenne ont annoncé des contributions financières pour la tenue du procès et l’Etat guinéen doit budgéter sa contribution en 2018, a dit M. Sacko, sans avancer de chiffres.

“Si on n’a pas d’argent, on ne fera pas ce procès (…) qui va au moins durer 8 à 10 mois”, a-t-il indiqué.

Dans un communiqué en novembre, les ONG, dont la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) et l’Association des victimes, parents et amis du 28 septembre 2009 (Avipa), avaient demandé le renvoi des 14 prévenus, “dont l’ex-chef de la junte Moussa Dadis Camara, devant le tribunal de Dixinn, afin de permettre l’ouverture d’un procès dès 2018”.

Le 28 septembre 2009, des militaires avaient tué au moins 157 personnes et violé 109 femmes, dans un stade de Conakry où étaient rassemblés des milliers d’opposants à la candidature à l’élection présidentielle du chef de la junte de l’époque, Moussa Dadis Camara, selon une commission internationale d’enquête de l’ONU.

Moussa Dadis Camara vit en exil au Burkina Faso, où il a été inculpé en juillet 2015 par des magistrats guinéens pour son implication présumée dans le massacre.

Son ancien aide de camp, Aboubakar Sidiki Diakité, dit Toumba Diakité, extradé du Sénégal vers la Guinée en mars 2017, fait également partie des prévenus.

Par AFP




6 comments

  1. ministre ds moutons; honte à vous.

  2. Une seule somme que alpha Condé utilise pour ces multiples voyages inutile suffit de tenir ce proces

  3. Tous ça ne pas claire il ya encore de hommes d’affaire et d’autre personnes qui sont aujoutd’huis au pouvoir qui font partient de ce massacres. Et pourquoi il n’accept pas Dadis et Sékouba de rentrée au bercail? Tanque ces gens la ne sont pas presantent ce procès ne sera pas transparent car ils sont des clées de ce precès, Tiboro et beaucoup d’autres.

  4. Du chantage pure et simple!.
    « Pas d’argent,pas de Procès,… ».Dans ce cas,il faut plutôt Transférer ce Dossier à la CPI-Haye.
    C’est une Honte Nationale.S’ enrichir sur le dos des Victimes.
    Ce crime ne sera jamais Prescrit..

  5. Cette affaire sera jugée en Guinée; mais quand? le ministre de la justice et garde des sceaux dit ne pas avoir une idée. pourquoi? parce que sans moyens financiers, pas de procès. c`est une vérité mais on aurait apprécier plus d`empathie envers les victimes surtout connaissant notre situation socio-politique en Guinée aujourd’hui. Dans ce cas pourquoi ne pas laisser ceux qui sont aptes, avec des moyens financiers faire le procès?

  6. Regarde c merde Ministre si on a pas l’argent y’aura pas de justice qui va vous donne l’argent ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info