Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Tougué : un proviseur accusé de harcèlement sexuel

Tougué : un proviseur accusé de harcèlement sexuel

Il y a comme une tension en l’air au lycée de Fatako dans la préfecture de Tougué où des élèves, appuyés par leurs parents, ne veulent plus sentir la présence du proviseur qu’ils accusent de tous les maux.

Un parent d’élève, joint au téléphone par VisionGuinee, a accepté de témoigner. ‘’Les élèves viennent au lycée, mais les enseignants sont absents. Des filles se plaignent de harcèlement sexuel de la part du proviseur’’, assure notre interlocuteur.

Dans le même ordre d’idées, le coordinateur de l’APAE, Thierno Abdoulaye Baldé Fatako parle d’une crise qui ne date pas d’aujourd’hui. ‘’Ça fait longtemps que les cours sont perturbés. On ne s’entend pas avec le proviseur. On a écrit un courrier à qui de droit. Les autorités préfectorales de l’éducation sont venues. Elles promettent de revenir pour régler le problème’’, indique-t-il.

Du côté des élèves, l’on estime que le manque de professeurs est à l’origine du bras de fer avec la direction. Mamadou Lamarana Baldé, élève en Terminale sciences sociales affirme que le proviseur est en train de trouver une solution palliative au problème. ‘’Depuis le début de l’année scolaire, nous n’avons pas de professeurs d’histoire, de géographie d’économie’’, se plaint-il.

Une élève de la 10e année soutient être victime de harcèlement de la part du proviseur. ‘’Il m’a donné un rendez vous à 22h à l’école. Je n’ai pas accepté. Il m’a dit que si je n’accepte pas son rendez-vous, je vais échouer’’, déballe la collégienne sous le sceau de l’anonymat.

Le sous-préfet de Fatako, Sadio Keita, qui s’est rangé du côté du proviseur, croit savoir les raisons de la crise dans ce lycée. Il se dit convaincu que derrière ce rififi se cache une machination politique. ‘’Les élèves sont manipulés’’, accuse-t-il sans plus de détails. ‘’Le proviseur n’a commis aucune faute. Il y a des personnes dont je ne vais pas citer qui sont derrière’’, se contente-t-il de balancer à notre rédaction.

Le mis en cause lui balaie d’un revers de la main les accusations dont il fait l’objet. Tout en se félicitant des résultats obtenus depuis son arrivée à la tête du lycée de Fatako, Alpha Oumar Sow parle de manœuvres dilatoires dans le but de ternir son image. ‘’Des gens sont venus distribuer de l’argent, ce sont des affamés d’argent. Ils viennent raconter du n’importe quoi’’, se défend le proviseur, droit dans ses bottes.

Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

Correspondante régionale à Labé

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info