Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Des militants de l’UFDG réclament la tête du chargé de com. du parti

Des militants de l’UFDG réclament la tête du chargé de com. du parti

Des militants de l’UFDG qui passent le clair de leur temps à défendre le parti dans les médias sont en colère. Ils exigént le départ d’Alpha Boubacar Diallo, coordinateur adjoint de la cellule de communication.

Ils reprochent à celui-ci de ne pas être à la hauteur de la fonction qu’il occupe au sein de l’UFDG.

‘’Nous estimons qu’il n’est plus à la hauteur d’assumer les responsabilités de cette cellule de communication. Nous demandons simplement le départ d’Alpha Boubacar Diallo. Qu’il quitte au niveau du pool des relations médias’’, a indiqué le porte-parole de la Synergie des communicants de radios ce mardi dans Œil de Lynx.

Le départ du numéro 2 de la cellule de com. permettra au parti d’avoir une bonne image en matière de communication, assure Korboya Baldé qui dit à qui veut l’entendre qu’il se bat pour l’image pour l’UFDG. ‘’Il y a des mouvements comme le nôtre qui sont soutenus par le parti. A chaque fois qu’il y a des quotas, on essaie de prendre dans ces mouvements. Nous, quand on parle, on nous dit qu’on n’est pas considérés de manière juridique et politique. Cela nous a heurtés’’, se lamente-t-il.

De son côté, Alpha Boubacar Diallo se défend et dit ne pas comprendre l’attitude de ce groupe de militants. ‘’Au départ, c’était une frustration due à leur absence, disaient-ils, sur les listes de candidatures dans les 5 communes de Conakry. (…). On leur a fait comprendre que parmi eux, il y a 16 personnes qui sont sur les listes de l’UFDG’’, explique-t-il.

Après, poursuit-il, ‘’ils ont dit qu’Aliou Condé a dit qu’ils ne sont pas reconnus. Ce qui est archi-faux puisque que nous travaillons ensemble depuis 2007 sur la base du volontariat. Ce sont des auditeurs libres et indépendants du parti’’. Il affirme que ce soulèvement ne lui fait ni chaud ni froid. ‘’Il faut que ces jeunes comprennent qu’ils font plus du mal au parti et à eux-mêmes’’, balance-t-il, estimant que l’heure est à la mobilisation pour les élections du 4 février et non pas aux querelles.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Les gens de la secte lá venez ouvrir vos larges bouches non pour commenter?ou bien c’est koi mm?
    Dites nous qui a raison car nous on connait pas les secrets de votre secte.hahaha.

  2. Ismaël bangoura un peu de responsabilité et de patriotisme dans tes analyses et commentaires, arrête les qualifications envers les autres,cars c’est qui mène à la violence verbale voir même physique.je te souhaite une bonne journée que dieu protège la Guinée et tous les guinéens amina

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info