Accueil » Société » Le colonel Issa Camara condamné à six mois de prison…

Le colonel Issa Camara condamné à six mois de prison…

Le procès de l’ex commandant du camp d’infanterie de Mali a pris fin ce vendredi 26 janvier 2018 au tribunal militaire à formation spéciale de Labé. Les 24 militaires qui étaient poursuivis pour des violences exercées à Mali au mois juin 2016. 

Un des soldats a été acquitté. Trois soldats ont été retenus coupables de faits de recèles. Le lieutenant-colonel Issa Camara a été retenu coupable des faits de violences, refus d’obéissance, d’incitation à commettre des actes contraires au devoir et à la discipline.

Un autre soldat a été déclaré coupable des faits de pillage révolte, refus d’obéissance, incendie volontaire, vols, coups et blessures volontaires et dommages aux animaux.

Appolinaire Loua a été condamné à deux ans d’emprisonnement. Amadou Maka Mara 18 mois d’emprisonnement. Deux autres soldats à 2 ans d’emprisonnement avec sursis et 500 mille francs d’amende chacun.

Leur chef hiérarchique, le lieutenant-colonel Issa Camara écope six mois d’emprisonnement avec suris et un million de francs d’amende.

Lui et 18 autres militaires ont été solidairement condamnés au paiement de 2 milliards de francs guinéens aux parties civiles pour toutes causes et préjudice confondues.

Thierno Souleymane Baldé, avocat de la partie civile se dit satisfait. “Je suis satisfait dans la mesure où les parties civiles ont obtenue une condamnation de 2 milliards GNF pour dommages et intérêts. Nous nous attendions à ce qu’ils soient condamnés à des peines plus lourdes”, indique l’homme en robe au terme du procès.

Il espere que cette sentence servira de leçons à d’autres officiers de l’armée qui pourraient éventuellement tenter de commettre de tels actes.

Du coté de la défense, maitre Lancinet Sylla se dit déçu du verdict et promet de faire appel. “Nous ne sommes pas du tout satisfaits du verdict. Mais puisque la loi a aménagé des voies de recours, nous allons exercer ces voies de recours pour que cette cause puisse être réexaminée par la cour d’appel. Nous allons faire appel parce que cette décision est contraire à la loi”, annonce l’avocat de la défense.

De Labé, Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Bravo la justice,car vous venez de montrer votre complaisance envers la violence et la torture,car c’est vraiment dommage et décevant que le politique vous gere encore,au ministère public de refuser cette supercherie judiciaire.

  2. Ce genre de BANDIT ARMÉ devait tout simplement être radier des rangs.
    Ces voyous qu’on engraisse et arme avec l’argent du contribuable et chaque fois qu’ils sont en rupture de « stock », ils prennent les fusils pour tuer et piller. Cest pays de MERDE…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info