Accueil » Libre opinion » Quand on tente d’imposer le silence à ceux qui devraient parler…

Quand on tente d’imposer le silence à ceux qui devraient parler…

Le drame de ceux qui portent l’héritage macabre de Sékou Touré; c’est leur incapacité ou leur refus persistant et obstiné de comprendre la douleur, la souffrance de ses victimes.

Si Sékou Touré avait perpétré tous ses crimes à une certaine époque; on ne peut pas comprendre qu’en 2018 qu’il y est encore de gens issus de la nouvelle génération qui tentent de comprendre l’incompréhensible, de soutenir l’insoutenable.

Quel que soit ce que les adversaires de Sékou Touré avaient commis, aucun homme doté de sensibilité, d’humanité et de bon sens, ne peut comprendre le sort tragique, inhumain et dégradant qu’il a réservé à ses milliers de victimes.

Sékou qui n’a jamais accepté la contradiction avait fait de la Guinée et de guinéens sa chose. Il en a fait ce qu’il voulait.

Au temps de la Révolution, l’Etat, la République étaient confondus avec son responsable suprême. Tous ceux qui ont été décimés pour soi-disant traîtrise à l’égard de leur pays; n’ont en réalité été que des ‘’traitres’’ d’une révolution en dérive qui ne pouvait mener la Guinée à quelque chose de positive.

À ceux qui se demandent si Sékou Touré était un dictateur primaire; qu’ils répondent à la question de savoir comment peut-on appeler une personne fermée à toute idée contraire, une personne qui impose ses vues, ses pensées aux autres ?
À ceux qui se demandent s’il était un sanguinaire aveugle; qu’ils nous disent comment on appelle quelqu’un qui réserve la sanction suprême à savoir la mort à toute personne qui tente de s’opposer à sa façon de voir ou de faire ?

De la même façon qu’il existe des gens qui portent l’héritage des personnages lugubres comme Hitler, Franco, Staline, Mussolini, Paul Pote etc…; on peut également comprendre qu’il y est en Guinée des adeptes, des partisans, des héritiers de la révolution ‘’Sékoutouréenne’’; mais de grâce, qu’ils ne souillent pas, qu’ils n’insultent pas la mémoire de toutes ses victimes.

La mémoire de Sékou Touré est digne d’une histoire d’infanticide; il a contribué à donner naissance à un État qu’il a fini par tuer lui-même.

Cette infanticide macabre demeurant toujours impunie; nous continuons encore aujourd’hui, à en subir lourdement les conséquences.

Des victimes réduites au silence et des héritiers de bourreaux qui fanfaronnent, vocifèrent en dégageant l’odeur du sang de nos martyrs.

Sow Boubacar

Fribourg (CH)

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info