Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Libre opinion » Le départ de Jacob Zuma ne devrait-il pas servir d’exemple au RPG Arc-en-ciel ?

Le départ de Jacob Zuma ne devrait-il pas servir d’exemple au RPG Arc-en-ciel ?

Le patriotisme, le civisme et le combat pour la survie d’une autre génération sont ceux qui manquent à nos hommes politiques, qui ne défendent que leurs intérêts particuliers et égoïstes. 

Leur préoccupations majeure, c’est la satisfaction et pérennante de leur égoïsme politique, se frayer des stratégies pour se hisser longtemps aux branches du pouvoir et le garder pour eux. Rien que pour eux. Ils sont les seuls à crier à la démocratie alors qu’ils sont les premiers à haïr l’assignation de la démocratie. Des vrais dictatocrates.

Le RPG n’a d’autres ambitions que d’avoir l’occulte politique que l’ANC. Son patron Alpha Condé s’était surnommé le Mandela de la Guinée. Du coup, il voulait que sa formation politique ressemble à celle de l’ANC, le plus grand parti sud-africain. D’où la naissance du RPG Arc-en-ciel.

Mais par ses manœuvres politiques, le RPG a su enterrer certains partis politiques par alliance notamment le PLUS de Dr. Ousmane Kaba, le RNI de Makanera et tant d’autres.

Alpha Condé a aujourd’hui toute une autre ambition politique en sourdine et qu’il ne veut partager avec le peuple qu’il dirige. Penser à un éventuel 3ème mandat fortifie Alpha Condé, mais prépare une fin désastreuse pour sa formation politique qui est le RPG Arc-en-ciel.

Jacob Zuma a été contraint de démissionner, sur une base légitime, puisqu’il ne répondait plus aux aspirations de ses compagnons politiques et de la population sud-africaine.  Accusé d’impunité, de gabegie financière, Jacob Zuma a subi le sort qu’il mérite.

Voilà ce qui devrait interpeller le RPG qui fait du culte de la personne d’Alpha Condé, qui conduit un bateau qui chavire. On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.

Aujourd’hui, nous sommes dans un gouffre total. Malgré tout, le RPG Arc-en-ciel ne contraint jamais Alpha  Condé quand il fait fausse route alors qu’en réalité, les responsables de ce parti doivent être les premiers à interpeller Alpha sur son rôle de gardien de la démocratie guinéenne.

Il fut le premier  président guinéen démocratiquement élu, c’est pourquoi ; il doit accepter l’alternance du pouvoir par les urnes. Qu’ils comprennent qu’Alpha Condé doit partir et que le RPG Arc-en-ciel vivra plus longtemps.

Par Ibrahim Latif OULARE

00224 626 070 981/isoabdoullatifoulare@gmail.com




3 comments

  1. C est l ANC le parti du président jacob Zuma qui a demandé le départ de son président en Guinée le rpg ne demanderait jamais le départ du président alpha Condé

    • bien dis mz. les journalistes guineens , des fois comparent l incomparable , le president jacob zuma a eté destitué par son propre parti , vous croyez qu un jour le rpg va destituer le president alpha conde .. c est purement impossible

  2. C’est pourquoi le président Alpha Condé dit qu’il n’y a pas de journaliste en guinée, ils comparent toujours l’incomparable. L’anc ne mourira pas sa structure est bien faite, à mis mandat, le président en exercice peut, pour faute lourde, quitter le pouvoir pour être remplacé par un membre du même parti. Où est le départ ? absolument rien. Voilà ce que Alpha veut instauré dans ce pays. C’est la meilleure façon de diriger. Tous ceux ou celles qui sont au quai encore, c’est maintenant si non demain il serait trop tard.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info