Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Société » Labé : des jeunes se transportent dans la rue pour ‘’donner’’ des cours

Labé : des jeunes se transportent dans la rue pour ‘’donner’’ des cours

Des activistes ont occupé le carrefour Tinkisso à Labé qu’ils ont transformé mardi en salle de classe. Une manière pour les manifestants de réclamer la reprise des cours. Ils scandaient des slogans tels que ‘’Vive l’éducation pour que vive la nation‘’ ; ‘’A bas tout gouvernement qui ne favorise pas l’enseignement‘’. 

Habib Bah, un des manifestants, indique les raisons de sa présence dans la rue. ‘’Depuis plus d’un mois, les enfants sont à la maison. Il y a des parents qui ont payé la totalité des frais de scolarité de leurs enfants. Nous sommes venus dénoncer cette situation en venant dans les rues avec des enfants. Nous y avons installé un tableau noir pour les enseigner. Si les enfants ne vont pas à l’école, nous allons prendre la responsabilité de les enseigner même si c’est dans les rues’’, déclare-t-il au micro de VisionGuinee.

Boubacar Diallo, un autre grognard, dit en avoir marre de cette situation. ‘’On est là pour exprimer notre ras-le-bol. Nos dirigeants ont leurs enfants dans les plus grandes écoles du monde. Ça fait plus d’un mois que les enfants d’autrui sont à la maison’’, peste le manifestant.

Souleymane Pounthioun parle d’un crime contre les enfants de Guinée. Il invite les jeunes de Labé à se rendre au gouvernorat et à la préfecture pour interpeller les patrons des lieux. ‘’Que le gouverneur Sadou Keita et le préfet Safioulaye Bah  acceptent de dispenser des cours. Cette paralysie est un crime contre nos propres enfants’’, proteste-t-il.

Ils promettent d’accentuer la pression sur les autorités régionales jusqu’à la reprise effective des cours.

De Labé, Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info




2 comments

  1. Je demande humblement aux président de la république le professeur alpha Condé de faire un sacrifice en acceptant de payer les 30 pourcent en faveurs des enseignants. La paix n a pas de prix

  2. Aboubacar soumah a menti en disant que le pouvoir a diminué le salaires des enseignants. Moi je suis enseignants je prenais 960 millesfg par mois avant l arrivé du président alpha Condé mais aujourdhui je prend 1 millions 600 milles ou se trouve la diminution…..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info