Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Agression d’un vendeur de bétail à Labé : la gendarmerie nie les faits

Agression d’un vendeur de bétail à Labé : la gendarmerie nie les faits

VisionGuinee rapportait lundi l’agression d’un vendeur de détail à Tountouroun par des gendarmes dans la préfecture de Labé. Les autorités en charge de la sécurité routière ont réagi.

Le commandant Mohamed Lamine Fofana, le responsable régional de la compagnie de sécurité routière de Labé, déclare que le vendeur de bétail refusait de se soumettre à un contrôle.

‘’Ce monsieur, vu la présence de mes agents au poste, ne voulait pas se soumettre au contrôle. Il est venu passer à vive allure pour aller se buter sur un dos d’âne à 15 m du poste de contrôle’’, se défend le commandant tout en soulignant que le vendeur n’a été ni signalé ni arrêté par ses agents.

‘’Quand il est tombé, vu le danger, il était de notre devoir de le secourir. Le premier gendarme qui l’a vu chuter est allé le secourir. Il s’est jeté sur l’agent pour l’accuser d’agression. On l’a pris pour l’envoyer à l’hôpital’’, relate l’officier gendarme.

Notre interlocuteur dément les accusations d’extorsion portées contre ses hommes. ‘’Nous ne le connaissons même pas. C’est un simple citoyen qu’on a vu passer et qui a fait un accident’’, insiste-t-il.

Amadou Laari Diallo, la victime, soutient mordicus avoir été agressé par des gendarmes au niveau du poste de contrôle. Il jure également que ces derniers ont toujours essayé de lui soutirer de l’argent.

De Labé, Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. À mourir de rires ,les explications de la maréchaussée sont très drôles. L’ingrat refuse de s’arrêter au poste de contrôle mais c’était sans compter avec l’intervention du st esprit qui l’a envoyé rouler dans la poussière. Cette opération lui a valu quelques petits bobos.
    Les pandores dans leur très grande magnanimité, ont pris l’ingrate fripouille pour l’acheminer à l’hôpital sans toucher à sa bourse .
    Que ‘ils sont drôles, ces gendarmes. Ils pensent que la solidarité de corps assaisonnée à des explications bancales suffit à les tirer d’affaires. Mais puisque des montages plus grossiers ont pu prospérer en Guinée , ils peuvent espérer .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info