Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Politique » Alpha Condé, le premier à violer la loi

Alpha Condé, le premier à violer la loi

Le Pr Salifou Sylla, ancien ministre de la Justice, estime que toutes ces interpellations ne sont pas crédibles dans la mesure où les hauts cadres et même le président de la République  viole la Constitution sans être inquiété.

‘’Ce sont des histoires. Il y a des ministres, des députés, des présidents de groupes parlementaires qui tiennent des propos assez graves. Si la justice fonctionnait dans ce pays, il y a longtemps qu’on aurait poursuivi ces gens-là. Donc, il ne s’agit pas de poursuivre seulement quand ça vient des autres’’, fait remarquer l’ancien Garde des Sceaux sous le général Lansana Conté dans les colonnes du Pop.

Le Pr. Sylla dit à qui veut l’entendre que ‘’la Constitution est absolument violée. Même le président de la République stigmatise des régions. Donc, ce n’est pas étonnant que les autres en fassent autant. Si vous êtes véritablement un républicain, il y a des choses qu’on ne doit pas accepter de faire. Même le jeune ministre Khalifa Gassama Diaby a soulevé ces questions ici, et il a raison’’.

Dans le semainier, il poursuit : ‘’Il ne faut pas faire une justice de deux poids deux mesures. Il faut que la justice se retrouve, parce que le soubassement d’un Etat de droit, c’est non seulement le respect du droit, mais aussi  l’application correcte du droit par les juges. Quand les juges se mettent à la marge de l’application correcte du droit, cela pose problème’’.

L’ancien ministre de la justice assure qu’il ‘’y a longtemps qu’on tient des propos haineux. Ça n’a pas de crédibilité parce que ce n’est pas la loi que l’on fait respecter. L’exemple-là devrait commencer par les autorités elles-mêmes. Il faut que les dirigeants sachent qu’ils sont soumis au droit. Ainsi, le pays sera tranquille’’.

L’assignation en justice de communicants du RPG et de l’UFDG intervient quelques jours seulement après la condamnation d’un autre communicant du principal parti politique d’opposition pour outrage au chef de l’Etat, à 18 mois de prison ferme.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info




4 comments

  1. Salifou sylla lorsque tu etait ministre de la Guinée la justice n existait pas a cause de la corruption l ethnostrategie la gabegie financière instaurée par vous a l époque

    • Même pas honte de mentir arrêtez de mentir!
      Pourquoi Alpha refuse la haute court de justice?
      Pourquoi lui même viole la constitution et continue de s’enrichi illégalement avec son fils sur le dos des guinéens sachant qu’il jouait au PMU à Paris avec un revenu de chômeur de longue date!
      Tout en espérant que les enquêtes des USA aboutissent et qu’il finisse en prison!
      Ses ministres et directeurs passent leurs temps à tenir des propos heureux sans être poursuivis. Malick n’avait pas dit qu’il a des groupes armé ? Bantama sot n’avait appelé à la violence des jeune à faranah où était la justice?

  2. oui c’est ca vos problemes on s’attaque toujours a autre chose jamais a la verite

  3. C’est bien vrai tous ce que vous dite M.sylla mais vous cherchez un poste au sein du gouv et dès vous l’obtener fini les critiques envers AC ça sera CDD le méchant qu’il faut abattre c’est toujours comme ça avec vous…le changement en Guinée sur tous les plans est égal à l’arrivée de L’ufdg au pouvoir vous le savez bien mais comme vous êtes aveugle la pauvreté risque de vous frapper encore et encore…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info