Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Libre opinion » L’Afrique, toujours le menu

L’Afrique, toujours le menu

 L’utilisation du français comme langue officielle aurait dû au moins nous servir de levier ou de moyens de pression politique et diplomatique sur la France.  Les pays francophones d’Afrique auraient dû s’en servir pour obtenir des concessions ou des soutiens beaucoup plus importants dans le domaine de l’éducation, de transfert de technologie et de savoir-faire.

Hélas. La France avec le concours de nos intellectuels a réussi à nous faire croire que la langue française ainsi que le Franc CFA sont des faveurs ou des avantages que la France accorde à ses anciennes colonies et pour lesquels nous lui devrions reconnaissance.

Si nous n’avions ni la volonté, ni le courage de se débarrasser de ces symboles de la colonisation, nous aurions dû au moins les utiliser en notre faveur pour éduquer et développer nos pays. Nous aurions même pu créer et profiter de la rivalité entre l’anglais, le français, l’espagnol et même l’allemand comme au temps de la guerre froide(entre Est et Ouest) pour tirer suffisamment d’avantages de la promotion gratuite que nous faisons pour ces langues et surtout de la force que nous leur donnons dans ce monde plurilinguistique.

Nous savons tous et même Macron l’a affirmé dans un de ses discours prononcés récemment que l’avenir de la langue française repose sur la puissance démographique de ses anciennes colonies d’Afrique.

L’espace francophone se vante de compter plus de 900 millions d’habitants parmi lesquels près de 300 millions parlent le français. Pourtant, la France métropolitaine ne compterait que 65 millions d’habitants.

Donc l’influence mondiale de la France et du français proviennent en grande partie de son ancien empire colonial. Tant mieux pour la France. Pendant ce temps, aucune langue africaine n’est présente sur le plan international. Même pour les rencontres internationales qui  se tiennent en Afrique et entre pays africains, nos langues sont totalement absentes. En plus, l’Afrique reste le seul continent sans aucun représentant parmi les membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Il est vraiment temps pour nous de nous réveiller. Nous serons devenus de simple lâches si nous nous laissons faire aussi facilement et si nous les laissons abuser de notre bonté naïve ou de notre passivité.

Aujourd’hui, il est sur toutes lèvres que l’Afrique est le continent du futur. Cependant, je crains fort que ce futur ne se fasse qu’avec les chinois et sans les africains car à l’allure où vont les choses, l’Afrique risque de devenir le gâteau de la Chine après avoir passé des siècles comme menu de l’Europe.

Abdoulaye BARRY
Portland, OR
ajbarry@live.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mamadou Cellou BAH

    Un grand respect mon grand frère

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info