Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Des chefs religieux mis à contribution pour lutter contre les mariages précoces et les violences basées sur le genre

Des chefs religieux mis à contribution pour lutter contre les mariages précoces et les violences basées sur le genre

Du lundi 7 au mercredi 9 mai, des chefs religieux et des communicateurs traditionnels se sont réunis à Conakry sous la houlette du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA).

Cette rencontre sous-régionale sur la culture la communication et le dividende démographique vise à amener  les leaders religieux à s’impliquer dans la réalisation de la capture du dividende démographique.

Pour le ministre guinée de la culture, cette conférence a contribué à la mobilisation de potentiels chefs religieux et communicateurs traditionnels dans le cadre de la capture du dividende démographique.

Durant trois jours, selon Bantama Sow, ‘’une centaine de participants venus de Benin, du Burkina Faso, de la Cote d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Tchad et de la Guinée se sont investis pour échanger sur les voies et moyens pour atteindre plusieurs objectifs. ‘’Parmi ces objectifs, nous zéro décès maternel, zéro besoin non satisfait de planification familiale, zéro violence basée sur le genre’’, énumère-t-il.

Le directeur régional de UNFPA en Afrique de l’Ouest et du Centre dira pour sa part que ‘’ces trois jours nous ont permis de comprendre que  les communicateurs traditionnels, les leaders religieux sont indispensables si nous voulons apporter un changement là où il y a un besoin pressant’’.

Selon Mabingué Ngom,  ‘’il ne s’agit pas de toucher quelques personnes qui manient la langue française ou anglaise. Il sera question d’aller à l’intérieur des pays, au niveau collectivités. C’est là que le changement doit se jouer’’.

Il souhaite que tous ‘’les leaders et acteurs religieux soient reconnus. Nous devons les célébrer, magnifier leurs contributions’’. A l’issue de la réunion de Conakry, d’autres rencontres seront planifiées pour outiller davantage les chefs religieux. ‘’Nous pouvons identifier ceux qui se feront identifier, ceux qui se sont beaucoup investis dans ce sentier de changement de comportements et leur donner des distinctions de façon régulière pour monter combien  de fois ils contribuent à la transformation de notre continent’’, indique M. Ngom.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info