Ecobank
AfrikaTech
AGC
SENACIP
Accueil » Libre opinion » Crise post-électorale : Comment contenter pouvoir et opposition sans aucune violation de la loi ?

Crise post-électorale : Comment contenter pouvoir et opposition sans aucune violation de la loi ?

Le comité de suivi est à bout de souffle. L’opposition menace et brandit son chiffon rouge des manifestations et le peuple bien que serein reste inquiet face à une éventuelle reprise des violences et de tueries.

Depuis plus d’un mois pratiquement, les acteurs politiques autour de la table de négociation peinent à trouver le moindre consensus lié aux 12 circonscriptions dont les résultats font l’objet d’énormes contestations de la part de l’opposition.

Pour les uns, il faut une solution politique négociée pour sortir de l’impasse et pour d’autres, il faut une reprise des élections à ces endroits où il n’y a point de solutions. Mais l’inquiétude est que cela, soit en toute conformité avec la loi du pays.

Et pour moi, je propose deux choix tous démocratiques, économes et apaisés sans violation d’une quelconque loi du pays, mais qui respectent l’esprit général de la démocratie et de la loi.

Premièrement : Le tirage au sort

C’est un procédé démocratique qui a existé. Il a été expérimenté dans de nombreuses sociétés démocratiques de l’antiquité et qui respecte la volonté de chaque partie.

Il s’agira de procéder à un tirage à la loterie pour chaque circonscription. Le parti qui sera tiré au sort, prend automatiquement la tête de l’exécutif communale et les autres postes seront affectés en fonction du nombre de sièges par chaque formation politique. Ce principe respecte non seulement, la légitimité et la légalité des élus et ne viole en aucun cas la loi du pays.

Deuxièmement : Le droit d’aînesse

C’est une résolution purement africaine. La sagesse doit commander dans nos démarches. L’Afrique reste attachée aux valeurs historiques et sociales qui fondent son existence. Il s’agira ici aussi, de trouver le plus âgé des Conseillers communaux pour diriger l’exécutif communal.

Cet exercice de résolution des crises existe. Il suffit pour chaque camp de mettre l’intérêt national au dessus de chaque individu.

Avec l’un ou l’autre cas, c’est la Guinée qui gagne. La démocratie sera taillée à notre mesure sans que les lois du pays ne prennent un coup.

La légitimité et la légalité des conseillers seront respectées et la démocratie expérimentale à la guinéenne servira comme exemple de résolution de crise de cette nature. On sera économe et le pays fera face à d’autres priorités.

J’ose croire que la sagesse commandera dans nos différentes démarches pour le salut de notre chère République.

Par Habib Marouane CAMARA
Journaliste et analyste politique
habibmarouanecamara@gmail.com




9 comments

  1. La solutio pour résoudre cette crise c est la reprise des elections dans les 12 circonscriptions électorales

  2. Alpha Vincent Bolloré Condé

    Face à une loi injuste nul n’est tenu d’obéir, n’oubliez pas qu’en Guinée tout est inféodé aucune institutions n’est indépendante, donc des résultats injustes et manipuler prononcé par les juges militants du rpg ne reflète pas la vérité des urnes et la loi, alors l’opposition n’est pas tenue a se plier devant cette loi électorale

  3. Alpha Vincent Bolloré Condé

    Sylla Condé c’est qui vous ?moi je ne supporte pas un candidat à cause de son ethnie,je supporte un candidat à cause de sa compétence et son amour pour la Guinée et tous les guinéens.a bon entendeur salut !

  4. Mamadou Aliou Barry

    On sais bien que le RPG prepare une autre mascarade electoral pour ces communes cites mais vous nous trouverez sur chemin , car on ne demande pas bocou des choses juste la restitution de nos voix volees ce simple que sa .

  5. Alpha Vincent Bolloré Condé

    Pour illustrer mes propos mon candidat favoris en 2010 était belle et bien alpha Condé, parceque à l’époque il n’avait jamais géré en Guinée et il avait les mains propres en plus je ne connaissais pas son côté ethno et son incompétence, maintenant que j’ai connus l’homme et sa médiocrité je ne peux pas m’associer à sa médiocrité !mon éthique,ma déontologie,ma conscience et ma moralité ne me permet pas de supporté un incompétent et médiocre,rien à avoir avec l’ethnie.compris petit Toto Sylla kouroumakai ?

  6. Justement nous voyons bien qui est démocrate entre les deux bord politique,car le jour du vote,ce peuple dit silencieux a décidé de votez contre ce pouvoir,même s’il veut pas l’entendre comme ça,car mon frère sylla,c’est en âme et conscience qu’il ont votez et dit non au système,contre la malgouvernance en disant oui aux indépendant et ou l’opposition,il faut respecter la volonté populaire dans ces 12 circonscriptions électorales et ne pas dire parce qu’un juge militant décide,le peuple n’est pas souverain,c’est grave comme image véhiculée par ce déni au yeux de toute personne honnête.

    • Le défenseur il faut consulter d abord les résultats définitifs des élections communales passée avant de prendre la parole. Tu ne sait même pas pourquoi les oppopposants manifestaient contre les résultats

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info