Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Le CICR œuvre pour une meilleure prise en charge médicale des détenus en Guinée

Le CICR œuvre pour une meilleure prise en charge médicale des détenus en Guinée

Ce mercredi 30 mai à Conakry, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en collaboration avec les ministères de la Santé et de la Justice, a procédé a la présentation officielle du protocole d’accord sur la santé en milieu carcéral. Ce protocole vise à améliorer la prise en charge médicale des détenus en l’intégrant dans le système de santé national.

Au nom du chef de mission du CICR en Guinée, la cheffe adjointe de cette institution a adressé ses remerciements aux ministres de la Justice et de la Santé pour la présentation officielle du protocole d’accord signé en mai 2017, représentant un développement significatif qui va dans le sens des recommandations internationales sur la santé en milieu carcéral et qui doit favoriser une meilleure prise en charge médicales des détenus.

Myriam Renaud

‘’En intégrant le système de santé carcéral dans le système de santé national, ce protocole favorise l’accès aux détenus à des soins de santé identiques aux populations en général. Il témoigne aussi de la prise de conscience que la santé des détenus est un problème qui dépasse les murs des prisons, mais c’est un problème de santé publique. Il faut garder à l’esprit que les prisons sont des espaces à la fois ouverts et fermés’’, explique Myriam Renaud.

Pour le représentant du ministre de la santé, les détenus, malgré qu’il soit en prison, maintiennent un lien avec l’extérieur que ce  soit dans leurs interactions avec les agents pénitentiaires ou lors de la visite leurs familles.

‘’Toute maladie qui attaque un détenu peut effectivement affecter la communauté. C’est dans l’intérêt de tous que la santé des détenus doit être pris en compte dans la politique du système de santé national’’, assuré Dr Kabinet Souaré, conseiller  chargé de la coopération technique au ministère de la santé.

‘’C’est un devoir pour le ministère de la santé de s’engager dans la mise en œuvre de ce protocole d’accord entre notre département et celui de la justice pour amener de bonnes conditions de santé dans les maisons pénitentiaires, car ceux qui y sont ont le même droit à la santé que les autres citoyens libres’’, ajoute-t-il.

Le ministère de la justice a entrepris des travaux au niveau des infirmeries de toutes les maisons pénitentiaires pour que le détenus y soient bien traités, selon le chef de cabinet dudit département

‘’Ces infirmeries, c’est pour des soins de base. Lorsqu’il s’agit de soins spécialisés comme la chirurgie, il faut bien que cela s’inscrive dans un plan national de santé publique. Les détenus doivent par conséquent accéder aux hôpitaux comme tout autre patient. Cela est crucial pour le respect du droit humanitaire international et une obligation morale’’, signale Mohamed Koly Camara

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info