Accueil » Politique » En Guinée, déplore un député, ‘’on essaie d’écraser toutes les ressources humaines’’

En Guinée, déplore un député, ‘’on essaie d’écraser toutes les ressources humaines’’

Rien ne prédestinait une carrière politique à cet ancien cadre de la Banque mondiale. Le député Alpha Ibrahima Sila Bah dit être venu à la politique par contraintes pour avoir la voix au chapitre.

Le dirigeant du Parti guinéen pour la renaissance et le progrès (PGRP) se définit comme un technicien.

‘’Mais Dans ce pays, pour avoir droit à la parole, il a fallu s’engager dans une plateforme politique. C’est par la force des choses que je suis venu à la politique’’, confie l’ancien candidat à la mairie de Dalaba.

En Guinée, regrette-t-il, ‘’si vous ne vous appuyez sur une plateforme politique, vous n’aurez pas droit à la parole. Ce qui me gêne le plus, c’est qu’on essaie d’écraser toutes les valeurs, les ressources humaines’’.

Ancien allié du président Alpha Condé, il se dit déçu par la gouvernance de ce dernier. ‘’Tous les espoirs qu’on avait pour mettre en place des institutions solidaires sont allés en éclats’’, estime le parlementaire.

Pour que la Guinée se développe, l’honorable Sila Bah pense qu’il faut se départir de ‘’l’ethnocentrisme pour avoir une paix durable dans un pays. Car, sans paix durable, on ne peut pas parler de développement’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Le député Sila Bah n’est visiblement pas plus lucide que toutes ces élites qui ont pensé de bonne foi que pouvoirs publics guinéens successifs travaillaient réellement à développer (toute) la Guinée et instaurer une autre paix que celle qui masquerait entre autres, cette exclusion politique de la communauté peule. L’ethnocentrisme figurant dans « l’ADN » même de l’Etat et/ou de la société guinéenne, il fallait être politiquement naïf pour s’imaginer qu’un candidat coopté par la Françafrique notamment, qui a été frauduleusement élu face à un favori peul, allait déroger à cette tacite règle sociopolitique guinéenne.
    De sorte qu’en analysant de près, je me risquerais (personnellement) à dire au leader du PGRP que c’est seulement à partir d’une unité et d’une cohésion sincères et affirmées de NOS propres élites, que l’on pourrait commencer à rêver d’une « paix durable » et d’un développement qui soit profitable à tous les Guinéens, dans notre cher pays. Et ce n’est donc pas au « technicien » pragmatique qu’il semble être, que l’on apprendra ce qu’il doit faire pour contribuer à donner enfin à ce pays la chance de se placer dans une voie de bonne gouvernance sociopolitique, économique et culturelle…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info