Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Société » Délestages électriques : le ministre de l’Energie évoque les raisons

Délestages électriques : le ministre de l’Energie évoque les raisons

Conakry et plusieurs autres villes de l’intérieur du pays connaissent de sérieuses perturbations dans la fourniture du courant électrique. Le ministre de l’Energie et l’hydraulique, conscient de cette situation, est sorti des bois pour évoquer les raisons.

‘’Nous comprenons l’exigence des populations à Conakry de donner le courant 24h/24. Mais il faut tenir compte d’un phénomène qui est en train de détruire notre environnement’’, avance Cheick Taliby Sylla lors d’une visite de terrain.

Le ministre de l’Energie estime que ‘’la coupe de bois le long des fleuves, la fabrication des briques cuites, les cultures sur brûlis’’ dégradent le bassin de Konkouré. ‘’Ce qui fait qu’à l’étiage, le débit devient extrêmement faible’’, tente-t-il d’expliquer en tirant la sonnant d’alarme.

En avril dernier à Coyah, le président de la République a avoué qu’il est impossible à l’heure actuelle d’assurer la fourniture du courant électrique en continu. ‘’Vous ne pouvez pas avoir le courant 24/24 avec des centrales thermiques et que le gouvernement soit obligé de créer des centrales thermiques. Il faut dire la vérité au peuple de Guinée. On ne peut  pas donner pour le moment le courant 24h/24. Parce que cela nous coute très cher au niveau du carburant’’, avait reconnu le le président Condé.

‘’Il faut que la démagogie cesse. Pour fournir le courant 24h/24, il faut qu’on ait des barrages. On ne peut pas construire des barrages en un laps de temps’’, ajoutait le numéro 1 guinéen qui assurait qu’il ne souhaite pas verser dans la démagogie ou la politique de tape-à-l’œil.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

 




3 comments

  1. Avec la gestion catastrophique des mines de bauxite notamment, c’est sur le secteur de l’énergie que la gouvernance d’AC aura surtout donné le plus de raisons d’être vite oubliée à partir de 2020.
    Les ministres se succèdent au Département de l’Energie, mais force est d’observer que rien ne s’améliore fondamentalement au niveaux des attentes croissantes de consommation d’énergie électrique des Guinéens.
    La faute à qui ? La corruption d’Etat, le clientélisme électoral, l’incompétence et/ou la mauvaise gestion qui président à la conduite du moindre projet dans ce domaine essentiel de notre économie nationale. Bref ! On ne fait pas gagner le pays en voulant à la fois jouer politiquement sur la détresse des populations privées de courant électrique et gonfler artificiellement les coûts de réalisation des projets d’installation ou de rénovation des sites de production. Le barrage Souapiti va ainsi battre tous les records en matière de « surfacturation »: soit une puissance de 450 MW à 1,5 milliard USD, et encore…

    • I. Mb . Sow tu sera étonné et meurtrie de haine lorsque tu vera les barrages kaleta souapiti et almaria fomi et kukutamba illuminer toute la Guinée. Votre haine ancestrale et pathologies vous braque contre l avenir de la Guinée. Vous êtes contre le progrès en Guinée

  2. Maintenant Souapiti, almatia, fomi et autres deviennent des point de chute qu’on en trouve.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info