Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Politique » Kassory Fofana : ‘’les souffrances d’aujourd’hui seront oubliées très vite’’

Kassory Fofana : ‘’les souffrances d’aujourd’hui seront oubliées très vite’’

Lors de la prière de l’Aïd el-Fitr, marquant la rupture du jeûne qui marque la fin du mois sacré de ramadan, le Premier ministre s’est dit conscient de la cherté de la vie.

Aux yeux de Kassory Fofana, qui a accompli sa prière en compagnie du président de la République, ‘’la chose la plus chère à tous, c’est la paix’’.

‘’Si nous conservons la paix sociale et nous nous donnons la main pour l’unité nationale,  les souffrances d’aujourd’hui seront oubliées très vite’’, estime-t-il, assurant que le projet de société du président Alpha Condé repose sur une Guinée prospère.

Le chef du gouvernement promet de tout mettre en œuvre que les ‘’conflits actuels se résolvent sous l’arbre à palabres’’.

Il s’engage à peser de tout son poids pour que ‘’les guinéens se donnent la main pour résoudre leurs problèmes par la voie du dialogue et renoncer définitivement à la violence’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info




One comment

  1. Il ne peut y avoir unité nationale, ni paix sociale dans un pays où les institutions et les lois ne sont que gadgets au service des tenants du pouvoir exécutif. La paix sociale et l’unité nationale ne se feront en Guinée, que le jour où il n’y aura plus de soi-disant « logique naturelle » à ce que ce soit seulement un Soussou ou assimilé, un Malinké ou assimilé qui président éternellement aux destinées des 45% (ou plus) de Peuls et 15% (ou plus) de Forestiers, qui constituent de surcroît les composantes les plus économiquement dynamique de nos populations.
    Sans de solides institutions juridiques et des règles et pratiques démocratiques qui échappent réellement au contrôle de Sékoutouréyah, c’est que par miracle que ce pays pourra encore continuer à ne pas sombrer dans la tragédie des guerres civiles qui ont déjà embrasé la plupart de ses voisins immédiats.
    Le nouveau PM joue certes là sa partition politique, mais il ne trompera pas grand-monde sur le soi-disant projet politique prometteur d’AC, qui ne vise en réalité qu’à imposer aux Guinéens l’idée saugrenue d’un troisième mandat présidentiel, qui est anticonstitutionnelle et génératrice de conflits sociopolitiques.
    La paix sociale et l’unité nationale pourraient se faire enfin, à partir de 2020 si et si seulement, le nouveau gouvernement travaillait à traiter rapidement les innombrables dossiers mal gouvernance dont il a hérité, et s’employaient rigoureusement à éradiquer tous les moeurs de fraude électoral et de corruption d’Etat qui ont été si profondément cultivés dans le paysage politique guinéen, depuis 2010 notamment (…) Et comme AC ne pourra pas faire de l’anti-AC, même s’il le voulait réellement, autant dire qu’IKF ne fait là, qu’essayer d’enfumer son monde d’opposants politiques et la communauté internationale, surtout.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info