Accueil » Société » Fodé Bangoura raille le pouvoir d’Alpha Condé : ‘’le changement promis ne nous a menés nulle part’’

Fodé Bangoura raille le pouvoir d’Alpha Condé : ‘’le changement promis ne nous a menés nulle part’’

L’ancien ministre des affaires présidentielles, aujourd’hui président du Parti de l’unité et du progrès (PUP), a conféré samedi avec ses militants et sympathisants, à Cameroun, siège de ladite formation politique.

Fodé Bangoura a battu le rappel des troupes en préludes aux consultations électorales qui se profilent à l’horizon.

‘’Le changement promis ne nous a menés nulle part. Nous devons essayer un autre. Les élections de proximité ont eu lieu depuis le 4 février. Jusque-là, les conseillers municipaux n’ont pas été installés dans leurs fonctions ? Ça s’est fait dans quel autre pays au monde à part la Guinée ?’’, se demande ce dignitaire de l’ancien régime de Lansana Conté, qui s’exprimait en langue locale soussou.

Par le passé, assure-t-il, ‘’il y a des pays qui venaient s’inspirer de l’exemple de la Guinée. Mais aujourd’hui, notre pays ne les inspire aucun autre’’.

A ses partisans, Fodé Bangoura a indiqué que les législatives et la présidentielle doivent être organisées à date. ‘’Ce qu’ils préparent, je ne dirai pas le nom, nous leur demandons tout simplement de ne pas toucher à notre constitution. Elle a prévu deux mandats de 5 ans, on ne peut pas modifier cela’’.

‘’Levons-nous dès maintenant pour préparer les législatives et la présidentielle. Nul n’aura un troisième mandat ici’’, tranche-t-il sous des ovations nourries de militants et sympathisants du PUP.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Le PUP ne représente certes plus grand chose sur l’échiquier politique guinéen, mais l’on ne peut qu’espérer que Fodé Bangoura soit suffisamment entendu, ne serait-ce que par ses partisans, notamment sur cet important sujet du respect de notre constitution.
    Par ailleurs, à l’allure où va notre calendrier électoral, pourquoi ne pas envisager d’organiser le même jour la présidentielle de 2020 et les législatives qui doivent normalement intervenir en 2019 ?
    Dans un pays comme la Guinée où l’on ne redoute pas vraiment de désaffection des électeurs, cela constituerait d’abord une solution moins onéreuse pour tous et permettrait à chaque protagoniste avisé du débat électoral d’y trouver son (bon) propre compte…

  2. Fode bangoura pendanr 24 ans vous avez mené la Guinée aux désastres et a la misère

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info