Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Économie » Une députée de l’UFDG convaincue que Kassory Fofana ne pourra rien faire contre la corruption

Une députée de l’UFDG convaincue que Kassory Fofana ne pourra rien faire contre la corruption

A l’hémicycle de l’assemblée nationale, le Premier ministre Kassory Fofana a déclaré mercredi la politique générale de son gouvernement. Il a promis la tolérance zéro dans la lutte contre la corruption.

Une députée de l’UFDG émet des doutes sur la sincérité du gouvernement à lutter efficacement contre ce fléau. Mariama Tata Bah rappelle qu’en Guinée, les textes sont bien, mais leur application fait défaut.

‘’Le Premier ministre ne manque pas de formation, mais avec le professeur Alpha Condé, je serai vraiment très surprise que M. Kassory Fofana puisse changer quelque chose avec ce monsieur qui est au pouvoir’’, déclare-t-elle.

Selon la parlementaire, tous les maux dont souffrent la Guinée s’y retrouvent. ‘’Je suis sûre qu’il ne pourra rien faire avec le refus catégorique du président de la République pour la mise en place de la Haute cour de justice qui pourra arrêter la gabegie financière, la corruption dans notre pays’’, doute-t-elle.

‘’On ne peut pas prétendre convoquer ou arrêter un ministre tant que la haute cour de justice n’est pas mise en place’’, renchérit-elle.

Pathé BAH,  pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. C est la même mariam tata bah

  2. Notre parlementaire a toutes les raisons de se montrer sceptique quant au sérieux de cette soi-disant mission de lutte contre la corruption dévolue au nouveau PM.
    D’abord parce que nul ne saurait demander à IFK de se faire hara kiri, en se justifiant entre autres du fait de corruption qui pourrait lui être reprochés depuis le début du second mandat d’AC: le bradage courant de nos mines de bauxite lui rapporterait personnellement 400.000 dollars US tous les 10 jours.
    Et puis, pour lutter réellement contre la corruption, ne faudrait-il pas que le PM puisse commencer par montrer un bon exemple: « nettoyer » Sékoutouréya des pratiques courantes de gabegie ou de corruption politique ? Pratiques véreuses au nom desquelles il en coûterait, dit-on, aux Guinéens un certain budget journalier de 400.000 euros servant entre autres, à recycler des ministres déchus de leurs postes pour incompétence ou malversation caractérisées, aux seules fins d’éviter que ceux-ci ne basculent dans le camp de l’opposition.
    Autant dire dire donc que c’est une mission impossible pour IKF, même si cela n’était pas réellement qu’un effet d’annonce politique visant simplement à distraire l’électorat guinéen et la communauté internationale…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info