Accueil » Société » Oussou Fofana se paie la tête de l’inspecteur général du travail : ‘’On devrait prendre un décret pour le limoger’’

Oussou Fofana se paie la tête de l’inspecteur général du travail : ‘’On devrait prendre un décret pour le limoger’’

Le patron du groupe parlementaire Libéral démocrate est en colère contre l’inspecteur général du travail. Fodé Oussou Fofana se dit outré par la sortie médiatique d’Alia Camara, demandant aux grévistes de ne pas empêcher que ceux qui désirent se rendre au travail pendant la grève.

‘’Que personne ne s’oppose aux libres exercices professionnels des travailleurs. Ceux qui veulent aller au travail, qu’on ne s’oppose pas à leur liberté. On est libres d’engager une grève, mais les autres travailleurs aussi sont libres de poursuivre leurs activités professionnelles’’, lançait vendredi l’inspecteur général du travail après d’âpres négociations avec les syndicats.

En tenant de tels propos, Fodé Oussou Fofana se dit convaincu que l’interface des syndicats ‘’ne cherche pas à trouver une solution à la crise. Il demande aux grévistes de ne pas empêcher ceux qui veulent aller au travail. C’est une façon de dire aux syndicats ‘c’est votre affaire, continuez la grève’’’.

‘’Les travailleurs sont syndiqués. Ils suivent le mot d’ordre de leurs syndicats. Qui va aller travailler ? Personne’’, dit-il d’un ton ferme au patron de l’inspection générale du travail. Selon lui, ‘’Alia Camara devrait dire aux syndicats le prix du carburant a été revu à la hausse et discuter des mesures d’accompagnement’’.

Au lieu de cela, estime le parlementaire, ‘’il nargue les syndicalistes, crée la confusion et les met au défi sans comprendre comment l’Etat fonctionne. C’est l’inconvénient de nommer des incompétents à des postes de responsabilités. On devrait prendre un décret pour le limoger. Parce que c’est comme ça qu’il a échoué lors des négociations avec les enseignants’’.

Il assure que les autorités auraient pu éviter une nouvelle crise sociale à la Guinée si elles avaient appliqué à la lettre le principe de flexibilité des prix des hydrocarbures. ‘’Le prix du baril peut monter et descendre. S’il descend, le gouvernement doit baisser les prix ici. S’il monte, on revoit à la hausse les prix. On n’a pas besoin de crier pour appliquer cela’’, apprend-il au gouvernement.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Fode oussou c est toi que koto cellou dalein devait limoger pour défaillance intellectuelle

  2. Kobolé à bira nagaè

    Je vous est dit que les inconpetants et des bandis dans un gouvernemet bananière c’est du catastrophe. Raison pour les quelles ils peuvent rien que de voler l’argent du contribuables.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info