Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Politique » L’UFR et l’UFDG sur la même longueur d’onde

L’UFR et l’UFDG sur la même longueur d’onde

La position de l’UFR est claire. Pas question de laisser l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) assainir le fichier électoral sans des experts de l’Union européenne (UE) et des Nations Unies. Une position que défend aussi l’UFDG de Cellou Dalein Diallo.

L’assainissement du fichier électoral est  l’une des principales revendications de l’opposition guinéenne. L’UFR estime que l’administration a déjà jeté son dévolu sur l’OIF pour faire ce travail.

‘’ C’est l’administration qui a proposé l’OIF. Nous, les partis politiques, nous avions demandé à l’UE et au PNUD de faire partie de l’audit du fichier électoral. Nous ne voulons pas que cet audit soit effectué seulement par l’OIF. Ce n’est pas une garantie suffisante’’, indique Ibrahima Bangoura, vice-président de la troisième force politique.

En 2010, se rappelle-t-il, ‘’c’est l’OIF qui a participé au décompte des voix à travers un de ses représentations sur qui de grandes zones d’ombre ont été émises avec réserve. C’est  aussi l’OIF qui avait désigné le général Toumany Sangaré pour officier la tête de la Ceni en Guinée. De graves soupçons pèsent sur lui aussi’’.

‘’Si c’est la même OIF qui vient pour auditer le fichier électoral, nous disons que avons des réserves. Nous voulons que d’autres s’adjoignent à elle pour que ce travail soit fait’’, formule le parlementaire.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info