Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Société » Labé : une bagarre entre des syndicats et un commerçant finit au tribunal

Labé : une bagarre entre des syndicats et un commerçant finit au tribunal

La grève déclenchée par l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG a enregistré des bavures dans certains endroits de la ville de Labé. Un commerçant qui était venu livrer du ciment mardi dernier, accuse des syndicalistes de lui avoir administré des coups au quartier Safatou. 

Alors que les activités étaient paralysées dans la cité, Mamadou Cellou Diallo, la victime, affirme avoir reçu un coup de fil de l’un de ses clients qui voulait récupérer du ciment stocké dans son magasin.

‘’Je suis venu ouvrir le magasin. Des syndicalistes sont venus à bord d’un véhicule Renault 21 et sur une moto. Ils  m’ont demandé de fermer le magasin. Au moment où je me levais pour fermer, ils se sont jetés sur moi’’, relate-t-il.

Pour assurer sa défense, le commerçant saisit une pelle et reste droit dans ses bottes. ‘’C’est là qu’ils sont tous descendus de la voiture pour me tabasser comme un chien avant de défoncer les portes de mon magasins’’, accuse-t-il sur les antennes de la radio Espace Foutah.

Il a été conduit manu militari au siège du syndicat où il dit avoir été roué de coups. “Ils m’ont mis dans un filet pour m’embarquer sur le porte-bagage jusqu’à Hoggo M’bouro où ils m’ont encore administré des coups. Ils m’ont ensuite déposé à la police communale qui a décidé de me libérer peu de temps après’’, se souvient le commerçant qui a porté plainte contre ses agresseurs.

Le secrétaire général de la CNTG de Labé, Elhadj Lamine Sangaré nie en bloc les accusations portées sur des éléments de son équipe syndicale. Il accuse le commerçant d’avoir cassé le pare-brise de l’une des voitures qui faisait la patrouille pour s’assurer du suivi du mot d’ordre de grève.

‘’Il a ouvert son magasin en plein grève. En plus, il a proféré des injures contre des syndicalistes qu’il qualifie d’escrocs. C’est là que ça a dégénéré. Il déclare que les portes de son magasin ont été défoncées, qu’il a perdu de l’argent et son téléphone, mais tel n’est pas le cas’’, jure le syndicaliste qui annonce également une plainte contre Mamadou Cellou Diallo.

Aux dernières nouvelles, l’affaire a été transférée au Tribunal de première instance de Labé.

De Labé, Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info