Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Société » L’inter-centrale syndicale annonce des protestations de rue sur toute l’étendue du territoire

L’inter-centrale syndicale annonce des protestations de rue sur toute l’étendue du territoire

Les négociations entre les syndicats et le gouvernement sont au point mort. Les premiers exigent la baisse du prix du carburant, tandis que le second écarte cette option et annonce des mesures d’accompagnement.

Face au blocus, les syndicats entendent durcir le ton en organisant mardi des protestations de rue sur toute l’étendue du territoire national. ‘’On vient de nous informer que le ministre des Transports aurait pris la lourde responsabilité, comme on est dans un Etat pharaonique, de démettre le syndicat du port de Conakry et de mettre en place un autre syndicat à leur solde’’, annonce le porte-parole de l’inter-centrale CNTG-USTG.

‘’Le problème devient plus grave. Nous allons nous retrouver devant la communauté internationale demain’’, indique Mamady Mansaré, qui annonce au passage l’organisation d’une marche verte : ‘’Le lieu de départ pour l’ensemble des travailleurs qui sont à Conakry 1 et les 2, comme en 2007, sera à la bourse du travail’’.

‘’L’inter-centrale serait en compagnie de tous les responsables des Forces sociales guinéennes. Dans les communes de Matoto, Ratoma, Dixinn et Matam, le point de départ, c’est devant les mairies pour converger à l’assemblée nationale’’, détaille le camarade syndicaliste.

‘’En même temps à l’intérieur du pays, à 10 heures, toute la classe ouvrière et les forces vives de la nation convergeront vers le siège des préfectures’’. Mamady Mansaré appelle à une ‘’très forte mobilisation pour démontrer que notre marche verte va amener le bonheur tant attendu au peuple
de Guinée’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info




One comment

  1. Je me pose la question a savoir que attend le gouvernement pour diminuer le carburant au moin a 9000milles fg ????. Le gouvernement ne doit pas croisé les bras et attendre que les loubards s en prennent au paisibles citoyens de conakry car le gouvernement n a aucun moyen d empêcher la violence des malfrats sur la population. Je m inquiète franchement car c est comme ca que la revendication des enseignants avait commencé petit a petit c est apres des dégâts humains et matériels importants que le gouvernement a cédé. Le gouvernement guineens a le choix soit satisfaire les exigences du fmi ou bien satisfaire les exigences du peuple.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info