Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » La grogne sociale persiste, Damaro Camara accuse des commerçants de tirer les ficelles

La grogne sociale persiste, Damaro Camara accuse des commerçants de tirer les ficelles

La Guinée traverse une crise sociale depuis la hausse du prix des produits pétroliers à la pompe. Des mouvements de protestations sont enregistrés à différents endroits du pays pour exiger le rétablissement du prix du carburant à 8000 GNF.

Le député Amadou Damaro Camara reconnait que le gouvernement aurait dû consulter les partenaires sociaux pour leur expliquer l’impérieuse nécessité de réajuster le prix du carburant. ‘’Le gouvernement a péché par ça’’, avoue-t-il.

Selon le parlementaire, ‘’une citerne de carburant de 40.000 litres vendue de l’autre côté de la frontière rapporte 462 millions GNF’’. Malgré la hausse du prix du carburant à la pompe, l’honorable Damaro Camara ne croit pas que l’exploration vers les pays voisins va diminuer.

‘’Même les 10.000 GNF par litre sont encore en deçà des prix pratiqués dans les pays voisins’’, assure-t-il. ‘’Les 2000 GNF sur le prix ne sont pas des recettes supplémentaires. C’est pour diminuer la perte. Si aujourd’hui, nous payons 100 milliards par mois, peut-être que désormais, on payera 70 milliards GNF’’, argumente l’élu.

Le patron de la majorité parlementaire accuse des commerçants de tirer les ficelles de la grogne sociale.

‘’Il y a un certain nombre de commerçants qui, pour des raisons inavouées, se sont convertis dans le carburant quand ils ont perdu  le monopole de l’importation de riz. Ce sont eux qui parlent ou qui poussent pour qu’on parle au nom du peuple alors que c’est au nom de leurs profits’’, accuse-t-il sans ambages. ‘’Les opérateurs économiques sont dans cette histoire’’, insiste encore le député Damaro Camara.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Damaro et mechan il napa pitie.toujour il et memm.

  2. La stratégie du bouc émissaire, c’est aussi vieux que le monde !
    Que le député ADC fournisse alors ne serait-ce qu’un début d’explication ou de preuve à ses allégations: comment des commerçants, même mafieux, peuvent réussir à manipuler toutes les « forces sociales » qui sont vent debout désormais contre cette hausse irresponsable du prix de vente du carburant à la pompe ?

  3. Quand est-ce que les autorités guinéennes comprendront que c’est la monnaie nationale (GNF) qui est le vrai problème de la Guinée !?
    La Guinée est un pays riche ; mais, la population est malheureusement pauvre à cause du Franc guinéen !!
    Vivement l’intégration de la Guinée au sein de l’UEMOA pour ne plus que le carburant guinéen, subventionné par l’Etat, soit vendu au Mali, au Sénégal ou en Guinée Bissau… !!
    Vivement donc le départ du pouvoir du Président Alpha Condé en 2020 !!

  4. Le camp présidentiel tire sur tout ce qui bouge face à cette crise. Tant tout c’est l’opposition, les syndicats d’un côté et la société civile d’autre part, et maintenant les commerçant. Sérieux cet parti a besoin d’aide Ils ont perdu le nord . I’m just laughing so hard.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info