Accueil » Société » Marche des Forces sociales : ‘’Quiconque viole l’interdiction doit être arrêté’’, selon Damaro Camara

Marche des Forces sociales : ‘’Quiconque viole l’interdiction doit être arrêté’’, selon Damaro Camara

La marche pacifique des forces sociales a été empêchée par les forces de l’ordre sur instruction du gouverneur de Conakry. Les manifestants, qui ont tenté de braver l’interdiction, ont été vite maitrisés par des éléments des forces de sécurité qui ont fait usage de gaz lacrymogène avant de procéder à des arrestations.

Amadou Damaro Camara, député à l’assemblée nationale, affirme que ceux qui ont bravé la décision du gouverneur méritent d’être interpellés par les forces de l’ordre. ‘’Quand on interdit, quiconque viole l’interdiction doit être arrêté. Dans tous les pays du monde, si un interdit est violé, il y a une sanction’’, dit-il à qui veut l’entendre.

Seulement voilà, des communes saisies par les organisateurs de la marche avaient donné leur feu vert. La décision du gouvernorat n’est intervenue que dans la soirée du dimanche 22 juillet, moins de 24 heures avant la manifestation.

‘’Si les communes autorisent la marche et que le gouvernorat de Conakry qui est leur autorité supérieur interdit, leur autorisation est annulée’’, argumente le président de la majorité parlementaire à l’assemblée, qui déplore l’attitude des Forces sociales déterminées à continuer la lutte pour la baisse du prix du carburant.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info