Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Un présumé trafiquant de peau de panthère mis aux arrêts à Kankan

Un présumé trafiquant de peau de panthère mis aux arrêts à Kankan

En dépit des efforts des autorités et des partenaires via le projet GALF (Guinée Application de la Loi Faunique) dans la lutte contre la criminalité faunique, le trafic de trophées d’animaux protégés continue de la plus belle manière.

Le jeudi 26 juillet 2018, M. Mamoudou Diabaté, âgé de 27 ans et originaire de Kouroussa a été pris au centre-ville de Kankan en Haute Guinée. Il était en flagrant délit de détention, circulation et commercialisation d’une peau entière de panthère, espèce animale intégralement protégée. L’opération a été conduite par les agents de la gendarmerie et ceux du Corps des Conservateurs grâce au soutien des activistes de GALF.

C’est suite à une dénonciation faite au point focal de la criminalité faunique du ministère de la Justice par le projet GALF, relative à un trafic de trophées d’espèces animales protégées à Kankan que ce coup de filet a été rendu possible.

Joint au téléphone par l’Officier média de GALF, le commandant Lancinet Faro,  coordonnateur régional des conservateurs de Kankan est revenu largement sur cette arrestation : « Nos collaborateurs nous ont trouvés ici avec un ordre de mission à Kankan, je veux parler des jeunes travailleurs du projet GALF. Après avoir rencontré toutes les autorités administratives, judiciaires et de la gendarmerie, l’opération a été planifiée et le mis en cause a été arrêté en flagrant délit de détention, circulation et commercialisation d’une peau de panthère très géante, une espèce animale intégralement protégée. »

A  la question de savoir quel rôle jouent  les conservateurs de la région, M. Faro répond : « Nous passons des messages de sensibilisation pour attirer l’attention des uns et des autres sur la nécessité de sauvegarder la faune sauvage et de la flore. Outre cette sensibilisation, nous leur informons tout de même, des mesures prises par les autorités conformément aux dispositions du code de  protection de la faune sauvage et de la réglementation de la chasse ».

D’après certaines indiscrétions,  M. Mamadou Diabaté a laissé savoir désespérément toute sa désolation : « Je reconnais les faits pour lesquels je suis arrêté. Je m’en remets à la sagesse des autorités compétentes ».

S’exprimant sur l’opération, le coordonnateur du projet GALF, M. Mamadou Saidou Deba Barry, apporte d’autres détails : « Nous sommes satisfaits de l’opération. C’est la preuve de la disparition des panthères et l’échec de la conservation des panthères en Guinée, particulièrement en Haute Guinée à cause des chasseurs traditionnels qui en font fièrement de trophées de chasse en toute violation des lois de la République ».

Aux dernières nouvelles, l’affaire a été orientée en flagrance et l’audience est prévue le 6 août 2018. Le contrevenant, quant à lui, a été placé sous mandat de dépôt. La peau saisie, elle, a été mise sous scellé au Tribunal de première instance de Kankan.

Il faut rappeler que le trafic d’espèces est un crime organisé transnational. Il représente le 5ème commerce illégal le plus important au monde amassant plus de 20 milliards de dollars chaque année.

Fatou KOUROUMA

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info