Accueil » Société » Les Forces sociales annoncent une série de manifestations à compter du mardi 7 août

Les Forces sociales annoncent une série de manifestations à compter du mardi 7 août

Pas de repli pour les forces sociales plus que jamais déterminées à continuer la lutte pour la baisse du prix du carburant à la pompe.

Elles viennent de rendre public le calendrier de sa nouvelle série de protestations. Le mardi 7 aout, elles envisagent d’organiser une marche pacifique.

Le lendemain, le mouvement appelle à une journée sans activité, suivie d’un meeting le jeudi 9 août.

Un sit-in est prévu le vendredi 10 août devant des stations des cinq communes de la capitale ainsi que dans des villes de l’intérieur du pays.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Il faut purement et simplement l interdire pour le moment les manifestations violentes de rue. Nous , nous sommes vraiment paniquée et traumatisé sur l axe amdallaye bambeto coza. Deja on a perdus 94 jeunes tué inutilement des boutiques et magasins détruits pour rien

  2. Le secrétaire général de la CNTG a déclaré sur un site, avoir un coup de matraque sur la tête par la police où une plait à été ouverte, ce qui l’empêcherait de poursuivre la manifestation. Ce faisant, il dit être à la recherche d’une bourse sanitaire pour l’ Europe se faire soigner. Voilà la volonté de celui qui défend les plus pauvres. Une simple contusion ou l’ inhalation d’un gaz lacrymogène conventionnel les amène de se faire soigné en Europe.

  3. l objectif principale des forces sociale en complicite avec ufdg , c est d attaquer et bruler les stations d essences du pays pour creer le chao total en guinee. donc vive le general baffoe

  4. Ce n’est qu’en manifestant pacifiquement, dans les règles édictées par les lois du pays, que l’on trouvera entre autres des moyens de mettre fin progressivement aux mauvaises gouvernances qui ont ruiné jusque là, tous les espoirs d’épanouissement et de prospérité de nos pauvres populations.
    Un Etat de droit est celui où l’on ne tue pas impunément des manifestants de rue qui s’efforcent de dénoncer, en toute légalité, l’arbitraire des gouvernants dont le seul but majeur est généralement de pouvoir continuer à piller les ressources naturelles et les deniers publics.
    Les « Forces Sociales » se retrouvent donc désormais face au même dilemme que leurs devancières de 2007: soit se montrer à la hauteur des immenses attentes des travailleurs et consommateurs lambda guinéens, en écrivant ainsi une nouvelle page de notre histoire sociale, soit faillir et céder face à la violence et aux tentatives d’intimidation ou de corruption en tout genre, du nouveau gouvernement d’AC.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info