Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » L’opposition en colère contre le gouvernement de Kassory Fofana

L’opposition en colère contre le gouvernement de Kassory Fofana

L’opposition compte battre le pavé le jeudi 9 août prochain pour se faire entendre. Elle se dit indignée par la violation de la constitution par le gouvernement et dénoncer le non-respect des engagements pris par le Premier ministre Kassory Fofana.

L’opposition républicaine a annoncé la reprise de ses manifestations de rue dès le 9 aout prochain. La décision a été prise à l’issue d’une plénière vendredi au Quartier générale de l’Union des forces  démocratiques de Guinée (UFDG).

‘’Nous avons examiné l’affront du pouvoir qui a décidé de violer la liberté des citoyens. C’est la constitution qui consacre les libertés et leur exercice est encadré par le code pénal’’, a indiqué Dr Faya Millimono

‘’C’est ce qui a donné le courage au ministre de l’administration du territoire d’envoyer une circulaire interdisant toute manifestation jusqu’à nouvel ordre sur l’étendue du territoire comme si la constitution et les institutions étaient soudainement suspendues, comme si nous étions dans une situation de coup d’Etat’’, ajoute le président  du parti Bloc Liberal.

L’opposition invite le président de la République à respecter la constitution guinéenne et à la faire respecter. ‘’Aujourd’hui, c’est son gouvernement qui viole la constitution. Si la Haute cour de justice était en place, le président aurait été poursuivi pour violation de la constitution’’, assure le porte-parole de l’opposition pour la circonstance.

‘’Nous allons, à l’occasion de cette manifestation du 9 août, indiquer que nous avons été indignés qu’en ce 21e siècle qu’un gouvernement se comporte comme le fait celui du Premier ministre Kassory Fofana’’, conclut Dr. Millimono.

Pathé  BAH, pour Visionguinee.Info

0224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Haaaa nos fameux opposants moribonds , ils sont toujours fâchés. Pourquoi ne peut apprendre un autre métier et abandonner la politique pour eviter les crises financières et cardiaques

  2. Cellou dalein diallo pour accéder au pouvoir il faut d abord te débarrasser des petites personnes qui se disent politiciens autour de toi , car pour devenir president en Guinée il faut une très grande alliance politique

  3. Ce manquement à la parole donnée de son « ami personnel » IKF, devrait inciter CDD à plus d’assurance et de vision du monde politique guinéen. Car en politique il n’y a quasiment pas d’amitiés, mais des relations ou alliances d’intérêts fluctuants, au meilleur des cas.
    En effet, si c’est sur recommandation d’IKF que CDD avait été nommé ministre du général Conté, les faits avaient montré au fil du temps, que le véritable gagnant de l’opération n’était autre que le pouvoir PUP, à qui il apportait ses compétences, vouait sa loyauté et sa ferveur contre les leaders des partis d’opposition influents en Moyenne Guinée notamment. Autant dire, que si « débiteur de faveur » il y a eu entre nos deux amis fâchés, ce n’est certainement pas CDD qui devrait s’en torturer encore la conscience morale et surtout politique…
    Les gouvernements de la Guinée n’auraient jamais dû être l’apanage prépondérant d’une seule communauté ethnique ou d’une région naturelle du pays. Cette sempiternelle dérive sociopolitique dont nous n’avons pas fini de payer les frais désastreux, depuis 60 ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info